12 novembre 1942

12 novembre 1942


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

12 novembre 1942

Front de l'Est

Défaite de la dernière tentative allemande d'atteindre les champs pétrolifères soviétiques dans le Caucase.

Guerre en mer

Le sous-marin allemand U-272 coulé après une collision avec le U-634

Le sous-marin allemand U-660 coulé au large d'Oran

Guadalcanal

Première bataille navale de Guadalcanal - L'US Navy perd deux croiseurs et quatre destroyers



Guadalcanal : Bienvenue dans la guerre, 1942-43

Au matin du 12 novembre 1942, après une semaine en mer depuis la Nouvelle-Calédonie, le convoi transportant les soldats du 182nd Infantry arrive à Lunga Point sur la rive nord de Guadalcanal, et commence à débarquer à Kukum Beach (voir Google Map ici) . La photo aérienne n°1 a été prise en novembre 1942, mais on ne sait pas s'il s'agit ou non du débarquement du 182e d'infanterie. En arrière-plan, le relief de Guadalcanal est clairement visible. Le long de la côte se trouvent des rangées soignées de cocoteraies provenant de plantations d'avant la Seconde Guerre mondiale. À l'intérieur des terres, les plaines côtières plates cèdent la place aux collines escarpées et aux pics montagneux vertigineux. Henderson Field, l'objectif clé de la campagne (capturé au début par les Marines) peut être vu à droite.

Les hommes du 182e sont arrivés sains et saufs à Guadalcanal et ont immédiatement commencé à décharger et à organiser les fournitures sur la plage. La photo n° 2 montre des soldats (peut-être de la compagnie L, à en juger par l'étiquette sur le sac de sport du soldat) en train de décharger. Ce n'était qu'une question d'heures avant que la dure réalité de la guerre ne frappe les hommes de la compagnie G, alors qu'ils transportaient des fournitures sur la plage. Un essaim de chasseurs et de bombardiers japonais apparut dans le ciel, visant le convoi que les soldats venaient de quitter. Dans la photo #3, prise du transport USS Président Adams, de la fumée s'élève d'avions japonais tirés du ciel. L'attaque aérienne japonaise a été durement touchée par les défenses terrestres, maritimes et aériennes américaines, des rapports indiquant que seul 1 des 16 avions a survécu. Les hommes du 182e ont même réclamé un meurtre. Sur la photo n°4, le transport USS Président Jackson peut être vu manœuvrer vers la mer. Le croiseur USS San Francisco se cache en arrière-plan, après avoir été heurté par un avion japonais. L'air est plein d'éclats de flak et de fumée.

Malgré la victoire dans les airs le 12 novembre, un ennemi bien plus dangereux avançait vers les positions américaines sur Guadalcanal. Une énorme force opérationnelle japonaise, pleine de troupes de renfort et dirigée par deux puissants cuirassés, est arrivée dans les environs de Guadalcanal ce soir-là. Une action navale énorme s'est déroulée au cours des 3 jours et nuits suivants, y compris des combats à courte portée entre les cuirassés des deux côtés. Malgré d'énormes pertes, les forces américaines ont réussi à repousser les renforts japonais et à couler leurs deux cuirassés dans les eaux connues sous le nom d'Iron Bottom Sound. La position américaine sur Guadalcanal était enfin solidement établie. Les soldats du 182e ont observé ces échanges nocturnes impressionnants, notant que le ciel ressemblait au 4 juillet.

Après quelques jours sur la côte de Guadalcanal, le 18 novembre, le 182e d'infanterie a commencé la randonnée dans les collines de l'intérieur. La marche sur le terrain escarpé et envahi par la végétation était difficile et les soldats n'étaient pas habitués aux conditions tropicales. Ed Monahan a rappelé qu'il avait été le premier éclaireur de la marche. Les soldats ont établi des positions défensives au sommet de la colline 66, visible juste à gauche du centre sur la photo n° 5. Après avoir établi des positions sur la colline 66, la compagnie G a envoyé un détail pour remplir les cantines d'un point d'eau. Ce détail a été pris en embuscade par une importante force japonaise. Le premier jour de combat a été brutal pour la compagnie. Cinq hommes ont été blessés et deux ont été portés disparus au combat. Il a été confirmé plus tard que les deux hommes (2e lieutenant James Crowley et soldat Lloyd Williams) avaient été tués. Les détails de cette première action de combat peuvent être lus dans ce rapport.

Il est rapidement devenu évident que les Japonais étaient retranchés devant le 182e et qu'ils défendraient leur terrain avec entêtement. Les avances ont été repoussées avec des pertes. Fin novembre, les lignes étaient devenues fixes et une impasse s'ensuivit. Mais les forces japonaises sur l'île ont été coupées, à la fois des renforts et, plus important encore, du ravitaillement. Ils mouraient lentement de faim. La superposition de carte sur la photo n° 6 montre la position de la compagnie G et d'autres unités de la 182e. Les éléments marqués en rouge sont les positions estimées de l'ennemi. Les superpositions de cartes ont été esquissées sur du papier semi-transparent, qui pouvait ensuite être aligné avec une carte, en utilisant la croix numérotée pour l'aligner correctement.

Les radios de campagne en étaient encore à leurs balbutiements au début de la guerre, et les fils téléphoniques tendus entre les avant-postes étaient encore un moyen de communication courant. L'armée voyageait avec des tonnes de papier et de formulaires, à la fois pour diffuser des ordres et pour enregistrer des événements. La note de la photo n°7, datée du 26 novembre, rappelle aux officiers du 182e que leurs hommes en patrouille avaient la responsabilité critique de rapporter avec précision les observations de l'activité ennemie.

La nourriture de l'armée était généralement pré-emballée comme les rations K, mais les jours fériés, les hommes mangeaient parfois comme des rois. Cette saison des fêtes, le père Laurence Brock a écrit à la maison aux habitants de la région de Boston, pour leur faire savoir quel excellent repas de fête les hommes du 182e avaient apprécié. Les hommes de la compagnie G peuvent être vus en train de célébrer Noël 1942 dans les deux cadres de la photo n°8. La vie à Guadalcanal était généralement difficile, et la plupart du temps se passait dans des foxholes sur les lignes. Mais derrière les lignes, il y avait du temps pour s'amuser et se détendre. Sur la photo n°9 de Tony Dziuszko, les soldats de ce qui est vraisemblablement la Compagnie G attendent avec impatience le produit fini de leur alambic fait maison.

Au début de 1943, les forces américaines avaient élaboré un plan pour conduire par voie terrestre, vers l'ouest en direction du cap Espérance. Les forces alliées avaient établi le contrôle de la mer et de l'air autour de l'île, et cette dernière campagne a été conçue pour écraser les forces japonaises restantes sur l'île. Mais les Américains ignoraient que les Japonais préparaient simultanément une retraite secrète et organisée vers le cap Espérance, avec une évacuation furtive par la mer. Les Américains poussent vers l'ouest, tandis que les Japonais se replient lentement. Sur la carte de l'armée d'après-guerre vue sur la photo n° 10, les différentes unités impliquées dans l'avancée vers l'ouest sont étiquetées en bleu. Le 182e régiment d'infanterie est visible vers le centre de l'offensive. Au cours de cette phase finale de la campagne, la 182e d'infanterie ainsi que d'autres unités de l'armée et de la marine ont été regroupées dans ce qui était connu sous le nom de division « 5 Marchant sur des collines escarpées et à travers une jungle dense, la division CAM a progressivement poussé vers l'ouest, rencontrant divers niveaux de résistance, alors que les Japonais couvraient leur retraite.

Avec de forts gains réalisés vers l'ouest, le 182e est revenu dans la zone arrière pour sécuriser le périmètre à la fin du mois de janvier. Sur la photo n°11, une unité de l'armée non identifiée marche sur Guadalcanal le 30 janvier 1943, avec Ed Monahan au milieu des photos, portant un chapeau de jungle souple et ne portant ni sac ni fusil. Début février, d'autres unités achevant l'offensive alliée atteignirent le cap Espérance, sécurisant ainsi la côte nord-est de l'île. Malheureusement, des milliers de soldats japonais avaient évacué en toute sécurité, pour combattre un autre jour. Mais Guadalcanal était enfin en sécurité.

Guadalcanal a été une lutte longue et difficile, mais elle a marqué le tournant de la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique. Cela avait été une terrible expérience d'apprentissage pour l'armée, les marines et la marine, l'inexpérience ayant fait de nombreuses victimes sur terre, en mer et dans les airs. Les hommes qui ont servi avec le 182e alors qu'il était attaché à la First Marine Division au cours de leur premier mois sur l'île ont ensuite été autorisés à porter la prestigieuse Presidential Unit Citation. Plusieurs hommes de la compagnie G ont été félicités pour « service remarquable et méritoire » (voir la photo n°12). Cinq hommes de la compagnie G ont été tués pendant leur séjour sur l'île, et de nombreux autres blessés. En plus des pertes au combat, la maladie a fait un terrible tribut aux soldats de Guadalcanal. Dans le cimetière montré sur la photo #13, les tombes de deux soldats tués au combat sont visibles à l'extrême gauche. La tombe du sous-lieutenant James Crowley est enfermée dans une petite clôture, tandis que le marqueur du soldat de première classe Marion Carawan peut être distingué à l'extrême gauche de la photo.


Callaghan's Night Cruiser Action - 12-13 novembre 1942

Au crépuscule du 12 novembre, le contre-amiral Norman Scott, vainqueur du cap Espérance, battant pavillon à Atlanta, et le contre-amiral Daniel J. Callaghan, dans San Francisco, étaient seuls. Les renforts les plus proches étaient le groupe de travail aéronaval de l'amiral Thomas Kinkaid, construit autour de Entreprise avec des cuirassés Washington et Dakota du Sud, puis à 325 miles.

Callaghan, supérieur de Scott, a pris le commandement en tant qu'OTC (Officier de commandement tactique) et a formé ses navires en une longue colonne serpentant qui rappelle la ligne de bataille de l'époque de Nelson. Callaghan a probablement choisi cette formation parce qu'elle avait si bien fonctionné pour Scott un mois plus tôt. En théorie, la colonne facilitait la communication entre les navires et facilitait la navigation dans les eaux restreintes du détroit de Savo. Étant en sous-armes, Callaghan voulait utiliser son avantage radar et engager les Japonais à la plus grande distance possible et manœuvrer sa colonne pour couvrir le "T" de l'ennemi.

Il y avait cependant plusieurs défauts dans le plan de Callaghan. Premièrement, les deux groupes de travail n'avaient jamais travaillé ensemble avant cet après-midi-là. Deuxièmement, la formation de Callaghan n'a pas permis aux destroyers à l'arrière d'utiliser leur principale arme anti-navire - la torpille à tube. Enfin, placer les navires avec le nouveau radar SG plus performant – Hélène et Fletcher – huitième et dernier de la colonne, détection radar précoce retardée des Japonais. Callaghan, qui n'a arboré son pavillon sur aucun de ces navires, n'a pas eu un accès instantané à l'image radar en développement. Callaghan a perdu un temps précieux à discuter entre les navires pour bien comprendre la situation tactique.

Groupe de bombardement de l'amiral Hiroaki Abe, composé de cuirassés Hiei et Kirishima, croiseur lourd Nagara et six destroyers avaient quitté l'ancrage japonais à Truk Lagoon le 9 novembre. La force a été rejointe par cinq autres destroyers près des îles Shortland et ensemble ont fumé vers le sud le long de la fente. Ils sont passés à l'ouest de l'île de Savo et dans le détroit d'Iron Bottom avant minuit le 12. Cette nuit-là, Abe avait l'intention de tuer des Marines, de sorte que les magasins de son navire étaient remplis d'obus à peau fine et hautement explosifs pour infliger le plus de dégâts à Henderson Field et à ses avions. Malgré l'avertissement du quartier général japonais à Guadalcanal de la présence de cinq croiseurs et huit destroyers américains dans le détroit, Abe n'était pas préoccupé par une action de surface car sa formation ressemblait à un troupeau d'oies migratrices.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


12 novembre 1942 - Histoire

41-9100 "Birmingham Blitzkrieg"

Avion B17 "Flying Fortress" nommé "Scarlett O&39Hara" - Mission : Gelsenkirchen

"Scarlett O & Hara", l'avion 42-29898 (code d'escadron WA-K) a été envoyé le 12 août 1943 pour bombarder les usines de pétrole synthétique de Gelsenkirchen, en Allemagne. Cet avion a été répertorié comme disparu au combat après la mission. L'équipage était le suivant :

Osborne, Ralph H 2nd Lt Pilote KIA
*
Jones, Leslie E 2nd Lt Co-Pilote POW

Main, William D 2nd Lt Nav POW

*Wickham, Thomas C 2nd Lt Bomb POW

*Fambrough, Mildred O TSgt Op radio KIA

Keenan, Patrick J TSgt Top Turret est mort en tant que prisonnier de guerre

Truman, Lawrence E SSgt Tourelle à billes KIA

Irwin, Charles B SSgt Taille Droite KIA

*Dayton, Warren T SSgt Taille gauche KIA

* Scruggs, Howard R SSgt Tail KIA

Charlie Brown était un pilote de B-17 Flying Fortress avec le 379th Bomber Group à Kimbolton, en Angleterre. Son B-17 s'appelait 'Ye Old Pub' et était dans un état épouvantable, ayant été touché par la flak et des combattants. La boussole a été endommagée et ils survolaient plus profondément le territoire ennemi au lieu de rentrer chez eux à Kimbolton. Ils étaient perdus.

Après que le B-17 ait erré sur un aérodrome ennemi, un pilote allemand nommé Franz Steigler a reçu l'ordre de décoller et d'abattre le B-17. Lorsqu'il s'est approché du B-17, il n'en croyait pas ses yeux. Selon ses propres termes, il "n'avait jamais vu un avion en si mauvais état". La queue et la partie arrière ont été gravement endommagées et le mitrailleur de queue blessé. Des morceaux des restes du mitrailleur supérieur étaient partout sur le dessus du fuselage. Le nez était cassé et il y avait des trous partout.

Malgré ses munitions, Franz a volé sur le côté du B-17 et a regardé Charlie Brown, le pilote. Brown avait peur et luttait pour contrôler son avion endommagé et taché de sang.

Conscient qu'ils n'avaient aucune idée d'où ils allaient, Franz fit signe à Charlie de tourner à 180 degrés. Franz a escorté et guidé l'avion sinistré jusqu'à la mer du Nord et légèrement au-dessus de celle-ci en direction de l'Angleterre. Il a ensuite salué Charlie Brown et s'est détourné vers l'Europe.

Lorsque Franz a atterri, il a dit au commandant que l'avion avait été abattu au-dessus de la mer et n'a jamais dit la vérité à personne. Charlie Brown et les restes de son équipage ont tout raconté lors de leur briefing, mais ont reçu l'ordre de ne jamais en parler.

Pendant plus de 40 ans, Charlie Brown a voulu retrouver le pilote de la Luftwaffe qui a sauvé l'équipage. Après des années de recherche, il a trouvé Franz Stigler en 1989. Stigler n'avait jamais parlé de l'incident, pas même lors des réunions d'après-guerre.



Ils se sont rencontrés aux États-Unis lors d'une réunion du 379e groupe de bombardiers, avec 25 personnes en vie - tout cela parce que Franz n'a jamais tiré avec ses armes ce jour-là.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il ne les avait pas abattus, Stigler a dit plus tard : "Je n'avais pas le cœur d'en finir avec ces braves hommes". J'ai volé longtemps à leurs côtés. Ils essayaient désespérément de rentrer chez eux et j'allais les laisser faire. Je n'aurais pas pu leur tirer dessus. Cela aurait été la même chose que de tirer sur un homme en parachute."

Les deux hommes sont décédés en 2008, Stigler en mars et Brown en novembre. Il y a divers embellissements de cette histoire qui ne semblent pas être vrais, comme les deux pilotes vivant à moins de 500 milles l'un de l'autre, mais l'histoire elle-même est vraie.

Bien sûr, c'est une histoire géniale, mais l'histoire souvent racontée laisse de côté quelque chose. Franz Stigler n'a pas abattu Charlie Brown ce jour-là parce que cet officier nazi et son ennemi britannique avaient des systèmes de valeurs similaires. Franz Stigler pensait qu'il était déshonorant de tuer un homme dans un avion en panne qui boitait chez lui. Je soupçonne qu'il y avait suffisamment de munitions à bord pour que le " Ye Olde Pub" ait pu tirer sur l'Allemand, mais parce qu'il ne les a pas menacés, ils n'ont pas tiré.


Affecté 8th AAF : Avril 1943

Record de combat
? PREMIÈRE MISSION ST. NAZAIRE, FRANCE 29 MAI 1943
? DERNIÈRE MISSION PILSEN, TCHÉCOSLOVAQUIE 25 AVRIL 1945
? 315 AVIONS ENNEMIS ABATTU, 149 B-17 PERDU AU COMBAT
? LED 8ème AF EN PRÉCISION DE BOMBARDEMENT
? LED 8e AF AU TAUX D'ABORTISSEMENT LE PLUS BAS
? LED 8e AF EN NOMBRE DE SORTIES DE BOMBARDEMENT LES PLUS EFFICACES
? DEUX CITATIONS UNITES DISTINCTES
? LAISSE 26 460 TONNES DE BOMBES
? 157 MISSIONS DE COMBAT DU B-17G OL ?? GAPPY, TOP DANS LA 8e armée de l'air
330 missions
? FRANCE
? ALLEMAGNE
? BELGIQUE
? POLOGNE
? PAYS-BAS
1 473 victimes
? 513 KIA
? 122 MIA
? 785 PO
? 34 ÉVADES
? 19 INTERNÉS
Commandants
? COL. MAURICE A. PRESTON nov. 1942-oct. 1944
? COL. LEWIS E. LYLE octobre 1944-mai 1945

"Puissante Katrinka" 42-107068
524e BS
Code de fuselage : WA-C
Chef d'équipe au sol - John"Bud" Sterling
Premier équipage affecté (photo ci-dessus)
L'équipage du lieutenant John G. Hamlin
En partant de la gauche, rangée arrière :
Clarence W. Poethig (N)
John G. Hamlin (P)
James E. Pestshe (CP)
Elmer J. Armstrong (TT)
En partant de la gauche, première rangée :
Boyce G. Nelson (RO)
James E. Pitlick (GT)
Joe E. Fennig (TG)
Stanley M. Wick (BT)

Perdu le 25 juin 1944
Lt Thomas Butcher Équipage à bord


42-5828 "La fille au pull"
524e BS
Codes de fuselage WA-O/D
(La photo ci-dessus est le premier équipage affecté)
Wilma L Hawkins 2nd Lt Pilote
William C Follmer 2e Lt Nav
Harold E Forrest T/Sgt RO/Mitrailleur
Robert H Fernstaedt S/Sgt BTG
Alex S Roule S/Sgt TG
Guirlande H Morgan T/Sgt TTG
Thomas O Lamph Sgt RWG
Robert J Redmon S/Sgt LWG
Donald W Hefkin 2nd Lt Bom
Dewey G Barnes Jr. 2nd Co-Pilote Lt

La dernière mission de la Sweater Girl
Elle a été forcée de s'écraser à Oberbruch-Allemagne
le 22 février 1944

42-30191 "Le Bolevich"
525e BS
Code de fuselage : FR-C
Endommagé par AAA
puis abattu par Fw Cristof Nagel
du NJG 101/10
Voler en BF 1009
à Elfershausen, Allemagne
17 août 1943
en mission à Schweinfurt
Le moteur n°4 a pris feu et réfléchit
# 3 était en feu mais pas confirmé lors du renflouement
appel a été donné.
Le crash du Capt Merchant a fait atterrir l'avion
parce qu'au moment où il était sûr que tout était sorti, c'était trop
tard pour qu'il le fasse. Après avoir fait atterrir l'avion, il
a été dit par les Allemands que le parachute du T/Sgt Hecht a fait
pas ouvert et on lui a montré le corps comme preuve.


42-39782 "Pistolet Packin Mama"
Assigné à
D'abord le 527th BS Puis au 526th BS
Code(s) du fuselage : FO-M

42-97128 "Screwball Express"
Chef d'équipe au sol : S/Sgt Leslie C. Starbuck
527e BS
Fuselage Code FO-M
Lt Howard E Towers Crew sur la photo
perdu sur Ingolstadt,
avec Hourtal Crew
5 avril 1945

Avion de combat :

Gares

CO de groupe

Colonel Maurice A. Preston 26 novembre 1942 au 10 octobre 1944
Le colonel Lewis E. Lyle du 11 octobre 1944 au 5 mai 1945
Lieutenant-colonel Lloyd C. Mason 6 mai 1945 au 22 mai 1945
Lieutenant-colonel Horace E. Frink 23 mai 1945 au 25 juin 1945

Première mission : 29 mai 1943
Dernière mission : 25 avril 1945
Missions : 330
Nombre total de sorties : 10 492
Tonnage total de bombes : 26 460 tonnes
Avion MIA: 141


Le 12 avril 1942 est un dimanche. C'est le 102e jour de l'année et la 15e semaine de l'année (en supposant que chaque semaine commence un lundi), ou le 2e trimestre de l'année. Il y a 30 jours dans ce mois. 1942 n'est pas une année bissextile, il y a donc 365 jours cette année. La forme abrégée de cette date utilisée aux États-Unis est le 4/12/1942, et presque partout ailleurs dans le monde, c'est le 12/4/1942.

Ce site fournit un calculateur de date en ligne pour vous aider à trouver la différence entre le nombre de jours entre deux dates du calendrier. Entrez simplement la date de début et de fin pour calculer la durée de tout événement. Vous pouvez également utiliser cet outil pour déterminer combien de jours se sont écoulés depuis votre anniversaire, ou mesurer le temps qui s'écoule jusqu'à la date d'accouchement de votre bébé. Les calculs utilisent le calendrier grégorien, qui a été créé en 1582 et adopté plus tard en 1752 par la Grande-Bretagne et la partie orientale de ce qui est maintenant les États-Unis. Pour de meilleurs résultats, utilisez des dates postérieures à 1752 ou vérifiez les données si vous effectuez des recherches généalogiques. Les calendriers historiques ont de nombreuses variantes, y compris l'ancien calendrier romain et le calendrier julien. Les années bissextiles sont utilisées pour faire correspondre l'année civile avec l'année astronomique. Si vous essayez de déterminer la date qui se produit dans X jours à partir d'aujourd'hui, passez à la Calculateur de jours à partir de maintenant au lieu.


Le 12 mars 1942 est un jeudi. C'est le 71e jour de l'année et la 11e semaine de l'année (en supposant que chaque semaine commence un lundi), ou le 1er trimestre de l'année. Il y a 31 jours dans ce mois. 1942 n'est pas une année bissextile, il y a donc 365 jours cette année. La forme abrégée de cette date utilisée aux États-Unis est le 3/12/1942, et presque partout ailleurs dans le monde, c'est le 12/3/1942.

Ce site fournit un calculateur de date en ligne pour vous aider à trouver la différence entre le nombre de jours entre deux dates du calendrier. Entrez simplement la date de début et de fin pour calculer la durée de tout événement. Vous pouvez également utiliser cet outil pour déterminer combien de jours se sont écoulés depuis votre anniversaire, ou mesurer le temps qui s'écoule jusqu'à la date d'accouchement de votre bébé. Les calculs utilisent le calendrier grégorien, qui a été créé en 1582 et adopté plus tard en 1752 par la Grande-Bretagne et la partie orientale de ce qui est maintenant les États-Unis. Pour de meilleurs résultats, utilisez des dates postérieures à 1752 ou vérifiez les données si vous effectuez des recherches généalogiques. Les calendriers historiques ont de nombreuses variantes, y compris l'ancien calendrier romain et le calendrier julien. Les années bissextiles sont utilisées pour faire correspondre l'année civile avec l'année astronomique. Si vous essayez de déterminer la date qui se produit dans X jours à partir d'aujourd'hui, passez à la Calculateur de jours à partir de maintenant au lieu.


12 novembre 1942 - Histoire

1799 - Andrew Ellicott Douglass assiste à la pluie de météores des Léonides depuis un navire au large des Keys de Floride.

1815 - La suffragette américaine Elizabeth Cady Stanton est née à Johnstown, NY.

1840 - Le sculpteur Auguste Rodin naît à Paris. Ses œuvres les plus connues sont "Le Baiser" et "Le Penseur".

1859 - Le premier numéro de trapèze volant a été joué par Jules Léotard au Cirque Napoléon à Paris, France. Il était également le créateur du vêtement qui porte son nom.

1892 - William "Pudge" Heffelfinger est devenu le premier joueur de football professionnel lorsqu'il a reçu une prime de 500 $ pour avoir aidé l'Allegheny Athletic Association à battre le Pittsburgh Athletic Club.

1915 - Theodore W. Richards, de l'Université Harvard, devient le premier Américain à recevoir le prix Nobel de chimie.

1918 - L'Autriche et la Tchécoslovaquie sont déclarées républiques indépendantes.

1920 - Le juge Keneshaw Mountain Landis est élu premier commissaire des ligues américaine et nationale.

1921 - Des représentants de neuf nations se sont réunis pour le début de la Conférence de Washington pour la limitation des armements.

1927 - Joseph Staline devient le dirigeant incontesté de l'Union soviétique. Léon Trotsky a été expulsé du Parti communiste menant à l'arrivée au pouvoir de Staline.

1931 - Les Maple Leaf Gardens ont ouvert leurs portes à Toronto, Ontario, Canada. Ce devait être le nouveau domicile des Maple Leafs de Toronto dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

1933 - À Philadelphie, le premier match de football du dimanche est joué.

1942 - Pendant la Seconde Guerre mondiale, la bataille navale de Guadalcanal a commencé entre les forces japonaises et américaines. Les Américains ont remporté une grande victoire.

1944 - Pendant la Seconde Guerre mondiale, le cuirassé allemand "Tirpitz" est coulé au large des côtes norvégiennes.

1946 - Ouverture de la première installation bancaire en voiture à l'Exchange National Bank à Chicago, IL.

1948 - Le tribunal des crimes de guerre condamne à mort le Premier ministre japonais Hideki Tojo et six autres dirigeants japonais de la Seconde Guerre mondiale.

1953 - La politique d'interdiction des matchs à domicile de la Ligue nationale de football (NFL) est confirmée par le juge Allan K. Grim du tribunal de district américain de Philadelphie.

1954 - Ellis Island, la station d'immigration du port de New York, ferme ses portes après avoir traité plus de 20 millions d'immigrants depuis 1892.

1964 - Paula Murphy établit le record de vitesse au sol féminin à 226,37 MPH.

1972 - Don Shula, entraîneur des Dolphins de Miami, devient le premier entraîneur-chef de la NFL à remporter 100 matchs de saison régulière en 10 saisons.

1975 - Le juge de la Cour suprême des États-Unis, William O. Douglas, a pris sa retraite en raison de problèmes de santé, mettant fin à un mandat record de 36 ans.

1979 - Le président américain Carter a ordonné l'arrêt de toutes les importations de pétrole en provenance d'Iran en réponse à la prise d'otages de 63 Américains à l'ambassade des États-Unis à Téhéran, en Iran, le 4 novembre.

1980 - La sonde spatiale américaine Voyager I s'est approchée à 77 000 milles de Saturne tout en transmettant des données à la Terre.

1982 - Yuri V. Andropov est élu pour succéder à feu Leonid I. Brejnev en tant que secrétaire général du Comité central du Parti communiste soviétique.

1984 - Les astronautes de la navette spatiale Dale Gardner et Joe Allen ont capturé le satellite Palapa B-2 lors du premier sauvetage spatial de l'histoire.

1985 - À Norfolk, en Virginie, Arthur James Walker est condamné à la prison à vie pour son rôle dans un réseau d'espionnage dirigé par son frère, John A. Walker Jr.

1987 - L'American Medical Association a publié une déclaration de politique selon laquelle il était contraire à l'éthique pour un médecin de refuser de traiter quelqu'un uniquement parce que cette personne avait le SIDA ou était séropositive.

1990 - L'empereur japonais Akihito assume officiellement le trône du chrysanthème.

1991 - Aux États-Unis, Robert Gates prête serment en tant que directeur de la CIA.

1995 - La navette spatiale Atlantis décolle pour une mission d'amarrage avec la station spatiale russe Mir.

1997 - Quatre Américains et leur chauffeur pakistanais sont tués par balle à Karachi, au Pakistan. Les Américains étaient des employés de compagnies pétrolières.

1997 - Le Conseil de sécurité de l'ONU a imposé de nouvelles sanctions à l'Irak pour les contraintes imposées aux inspecteurs des armes de l'ONU.

1997 - Ramzi Yousef a été reconnu coupable d'avoir organisé l'attentat à la bombe de 1993 contre le World Trade Center.

1998 - Daimler-Benz a réalisé une fusion avec Chrysler pour former Daimler-Chrysler AG.

2001 - Le vol 587 d'American Airlines s'écrase quelques minutes seulement après son décollage de l'aéroport Kennedy de New York. L'Airbus A300 s'est écrasé dans la section Rockaway Beach du Queens. Les 260 personnes à bord ont été tuées.

2001 - Il a été rapporté que l'Alliance du Nord avait pris Kaboul, en Afghanistan, aux talibans au pouvoir. L'Alliance du Nord à ce stade aurait le contrôle de la plupart des régions du nord de l'Afghanistan.

2002 - Stan Lee a intenté une action en justice contre Marvel Entertainment Inc., affirmant que la société lui avait escroqué des millions de dollars de bénéfices cinématographiques liés au film "Spider-Man" de 2002. Lee était le créateur de Spider-Man, de l'Incroyable Hulk et de Daredevil.

2013 - Une série de portraits de Lucian Freud par le peintre britannique Francis Bacon connue sous le nom de Trois études de Lucian Freud a été vendue 142,4 millions de dollars lors d'une vente aux enchères à New York.

2013 - À New York, il a été annoncé que le nouveau World Trade Center était le plus haut bâtiment des États-Unis. La hauteur a été mesurée à 1776 pieds. Le bâtiment était également le quatrième plus haut bâtiment du monde à l'époque.

2013 - U.S. Airways et AMR ont conclu un accord antitrust avec le ministère américain de la Justice qui permettrait une fusion qui créerait la plus grande compagnie aérienne du monde.

2014 - Le commandant de l'OTAN, le général Philip Breedlove, a rapporté que du matériel militaire russe et des troupes de combat russes avaient été vus entrer en Ukraine en colonnes pendant plusieurs jours.

2014 - La sonde spatiale Rosetta de l'Agence spatiale européenne a utilisé son atterrisseur Philae pour effectuer le premier atterrissage en douceur sur une comète. La comète était 67P/Churyumov-Gerasimenko.


12-15 NOVEMBRE 1942 Bataille Navale de Guadalcanal

Les Japonais n'étaient pas prêts à renoncer à essayer de ravitailler les troupes japonaises à Guadalcanal. Le 13 novembre, les Japonais envoyèrent une force opérationnelle comprenant les cuirassés Hiei et Kirishima, un croiseur léger et 11 destroyers. De plus, une deuxième force de transports avec des escortes de destroyers a été détachée. La mission du premier groupe de travail était d'attaquer Henderson Field et de le mettre hors service. En conséquence, les navires japonais disposaient de munitions à fragmentation conçues pour bombarder l'aérodrome préparé dans et autour de leurs canons.

L'Américain a détecté les navires japonais qui approchaient et a brouillé leurs navires disponibles qui comprenaient deux croiseurs lourds le San Francisco et Portland, trois croiseurs légers Helena, Juneau et Atlanta et huit destroyers.

Les deux forces sont entrées en collision en mer entre l'île de Salvo et Guadalcanal. Deux navires japonais ont allumé leurs projecteurs pour trouver les navires américains. L'Atlanta n'était qu'à 3000 mètres et les navires japonais ont ouvert le feu sur lui. Il a été désactivé et a dérivé hors de la bataille. Pendant ce temps, le destroyer japonais Akatsuki a été touché par des dizaines d'obus et a explosé et a coulé. Les navires américains pointèrent alors leurs canons sur le Hiei. Il a été touché à plusieurs reprises, tandis que le destroyer Laffey est passé si près du Hiei que le Hie n'a pas pu enfoncer ses armes et l'a frappé pendant que les canons de 5 pouces du Laffey ratissaient le Hiei. Pendant ce temps, le Hiei a braqué ses armes sur le San Francisco, frappant son pont et tuant le contre-amiral Callaghan. Trois destroyers américains ont été coulés tandis que d'autres ont été endommagés. À ce stade, les Japonais avaient un cuirassé et un croiseur léger avec seulement des dommages légers et quatre destroyers en bon état tandis que les États-Unis n'avaient qu'un seul croiseur et un destroyer prêts au combat.
Le commandant japonais, le vice-amiral Hiroaki Abe, n'était pas au courant et a décidé de se retirer. Le matin s'est levé avec les japonais Hiei, Yudchi et Amatsukaze lourdement endommagés, tandis que les américains Portland San Francisco, Aaron Ward et Sterrett s'éloignaient en boitant tout comme l'USS Juneau. .Le Hiei a été coulé par des avions américains, et le Yudchi a été coulé par le Portland endommagé. L'Amatsukaze a pu s'éloigner en boitant. L'USS Juneau a été coulé par un sous-marin japonais et avec lui ont coulé les cinq frères Sullivan. Les autres navires américains sont revenus pour d'importantes réparations.

La nuit suivante, le 14e de nouveaux navires japonais a réussi à se rendre à Guadalcanal et à bombarder l'aérodrome, tandis qu'un groupe de transports tentait de se frayer un chemin vers l'île. Cependant, avec le premier vol des avions américains de Henderson Fields et de l'USS Enterprise attaquèrent les navires japonais coulant le croiseur japonais Kingasa et endommageant le Maya. Ils attaquèrent également les navires de transport coulant en est d'eux et forçant la force à rebrousser chemin.

Dans la nuit du 14 au 15, eut lieu la dernière bataille navale du Guadalcanal. L'US Navy envoya deux nouveaux cuirassés, le Washington et le South Dakota, avec neuf destroyers. Deux des croiseurs japonais ont été coulés et le Dakota du Sud a été endommagé. Quelques transports ont réussi à atteindre Guadalcanal, mais ils ont été coulés lors du déchargement.

Cette bataille était la dernière tentative des Japonais de réapprovisionner Guadalcanal avec des troupes fraîches et d'essayer de détruire Henderson Field. Le coût pour la marine américaine des batailles répétées au large de Guadalcanal était élevé, mais ils ont réussi à empêcher la marine japonaise d'attaquer Guadalcanal. Les navires perdus par les Américains seraient bientôt remplacés, les Japonais ne pourraient jamais remplacer leurs navires perdus.


Dossier #965 : "Directive de formation n°31 du 12 novembre 1942.pdf"

Services militaires dans de nombreux locaticais à travers les États-Unis. Beaucoup
de ce Courrier implique le transport de certains équipements et documents
de nature à juger nécessaire d'armer les pilotes et autres

le personnel qui ca^e carrj'-ing sur cet operaticoi*
Étant donné que ce service est largement

eaqjanded, et compte tenu du fait que de nombreux membres de Civil Air
Rsitrol, qui peut être appelé à effectuer un tel service, n'est pas familier
avec l'utilisation d'anas du feu, il est jugé souhaitable qu'une instruction appropriée
être donné afin de familiariser tous les membres de la patrouille aérienne civile avec

l'utilisation d'armes légères, en particulier le pistolet.
b. (une grande prudence doit être exercée dans l'exécution de

ce programme, il faut garder à l'esprit que le gouvernement américain et
les divers États ont tous des lois et règlements relatifs à la

possession, port et usage d'armes à feu.
0. Si la deuxième phase de cette formation doit être

effectuée, il faudra que les différents commandants
contacter et établir des relations satisfaisantes avec la loi appropriée

organismes d'application de la loi, pour déterminer comment cette partie du programme peut
être mené à bien sans enfreindre les lois y afférentes.
Cette directive de formation ne doit pas être c o n s t r u e d e s

conférer à quiconque le pouvoir de posséder, de porter ou d'utiliser des armes à feu.
Il est publié uniquement pour souligner l'insuffisance et la nécessité,
et d'encourager la familiarisation avec l'utilisation des armes légères parmi : tous

personnel de la patrouille aérienne civile, sous le contrôle de la loi appropriée
organismes d'application de la loi, à la fin que Civil Air Patrol peut être mieux
préparé,
2 . Texte

Manuel de terrain de base (FM 23-36) "Revolver, Colt, Calibre .45,
I1O.917, et Revolver, Smith et Tfesson, Calibre .45, R11917", publiés
par le département Max, sera utilisé comme texte d'instruction dans ce
matière.

Formation Di r e c t i v e N o # 3 1

Des exemplaires de cette directive et du texte seront distribués sur le
base de quatre exemplaires par siège#
Type d'Ihstructictti

Le cours sera divisé en deux sections. Le premier j>b&3e
inclure toutes les instructions relatives à l'utilisation des armes légères qui

être effectué avec succès soit en salle de classe, soit à l'armurerie# Le deuxième
jih&ae consistera en une pratique réelle de tir à distance #

REMARQUE (Ce siège social se rend compte qu'il peut y avoir certains Dhits
qui ne pourra pas réaliser la deuxième phase de cette formation
programme en raison du manque d'armes et de munitions appropriées ou de capacités de tir,
mais ils sont encouragés à procéder, au moins, avec le faraillarizaticn
partie du cours#)
5* Exigence

Tous les membres du personnel de Civil Air Patrol sont éligibles pour
cotrpse# Les instructeurs certifieront le certificat de service de chaque membre qui
termine le cours et démontre de façon satisfaisante la maîtrise de
l'utilisation du pistolet#

6 # Procédure Twgf.-wiff+.ioa
Les services d'instructeurs qualifiés devraient être sollicités f^om

unités de l'armée et de la marine, le cas échéant, et/ou ftoa l'approprlata
agences locales chargées de l'application de la loi#
Sous la direction du commandant national JCHNSONt


Affrontement entre les États-Unis et le Japon au large de Guadalcanal

De la fumée s'échappe de deux avions japonais abattus au large de Guadalcanal, le 12 novembre 1942. Photographié à partir du navire USS President Adams (AP-38) à droite, l'USS Betelgeuse (AK-28). “Ironbottom Sound” regardant vers le sud-ouest en direction de l'île de Savo (au centre) et du cap Esperance (à gauche) sur Guadalcanal. Un destroyer américain est sillouhette contre l'île de Savo. Photo taken from USS San Juan on August 7, 1942. The majority of the warship surface battle of 13 November took place in the area between Savo Island (center) and Guadalcanal (left).

On the night of 12th-13th November 1942 an extremely violent and intense naval battle broke out off Guadalcanal. A large Japanese task force was intent on landing troops onto Guadalcanal to continue the attack on the U.S. positions at Henderson Field, while its’ battleships would be used to bombard the same positions. They were met head on by a smaller U.S. Navy force. In a pitch black night in the early hours of Friday 13th November, the two naval forces hammered into each other at almost point blank range.

Some insight into the nature of the battle can be gleaned from the citations of the five men who won the Medal of Honor that night:

Captain Daniel Judson Callaghan on the bridge of his flagship USS San Francisco (CA-38), circa 1941-1942, before his promotion to Rear Admiral.

For extraordinary heroism and conspicuous intrepidity above and beyond the call of duty during action against enemy Japanese forces off Savo Island on the night of 12–13 November 1942.

Although out-balanced in strength and numbers by a desperate and determined enemy, Rear Admiral Callaghan, with ingenious tactical skill and superb coordination of the units under his command, led his forces into battle against tremendous odds, thereby contributing decisively to the rout of a powerful invasion fleet and to the consequent frustration of a formidable Japanese offensive.

While faithfully directing close-range operations in the face of furious bombardment by superior enemy fire power, he was killed on the bridge of his Flagship. His courageous initiative, inspiring leadership, and judicious foresight in a crisis of grave responsibility were in keeping with the finest traditions of the United States Naval Service. He gallantly gave his life in the defense of his country.

Rear Admiral Norman Scott pictured in c.1942, posthumously awarded the Medal of Honor for his part in Naval actions off Guadalcanal.

For extraordinary heroism and conspicuous intrepidity above and beyond the call of duty during action against enemy Japanese forces off [permalink text=”Savo Island on the night of 11–12 October”] and again on the night of 12–13 November 1942.

In the earlier action, intercepting a Japanese Task Force intent upon storming our island positions and landing reinforcements at Guadalcanal, Rear Adm. Scott, with courageous skill and superb coordination of the units under his command, destroyed 8 hostile vessels and put the others to flight.

Again challenged, a month later, by the return of a stubborn and persistent foe, he led his force into a desperate battle against tremendous odds, directing close-range operations against the invading enemy until he himself was killed in the furious bombardment by their superior firepower.

On each of these occasions his dauntless initiative, inspiring leadership and judicious foresight in a crisis of grave responsibility contributed decisively to the rout of a powerful invasion fleet and to the consequent frustration of a formidable Japanese offensive. Il a courageusement donné sa vie au service de son pays.

For extreme heroism and courage above and beyond the call of duty as damage control officer of the U.S.S. San Francisco in action against greatly superior enemy forces in the battle off Savo Island, 12–13 November 1942.

In the same violent night engagement in which all of his superior officers were killed or wounded, Lt. Comdr. Schonland was fighting valiantly to free the San Francisco of large quantities of water flooding the second deck compartments through numerous shell holes caused by enemy fire.

Upon being informed that he was commanding officer, he ascertained that the conning of the ship was being efficiently handled, then directed the officer who had taken over that task to continue while he himself resumed the vitally important work of maintaining the stability of the ship.

In water waist deep, he carried on his efforts in darkness illuminated only by hand lanterns until water in flooded compartments had been drained or pumped off and watertight integrity had again been restored to the San Francisco. His great personal valor and gallant devotion to duty at great peril to his own life were instrumental in bringing his ship back to port under her own power, saved to fight again in the service of her country.

Bruce McCandless reading the 30 November 1942 issue of Time magazine, which featured Vice Admiral William F. Halsey, Jr. on its cover.
Photographed while McCandless’ ship, USS San Francisco (CA-38), was returning to the United States for repair of damage received during the Naval Battle of Guadalcanal, 13 November 1942.
Lt. Commander McCandless

For conspicuous gallantry and exceptionally distinguished service above and beyond the call of duty as communication officer of the U.S.S. San Francisco in combat with enemy Japanese forces in the battle off Savo Island, 12–13 November 1942.

In the midst of a violent night engagement, the fire of a determined and desperate enemy seriously wounded Lt. Comdr. McCandless and rendered him unconscious, killed or wounded the admiral in command, his staff, the captain of the ship, the navigator, and all other personnel on the navigating and signal bridges.

Faced with the lack of superior command upon his recovery, and displaying superb initiative, he promptly assumed command of the ship and ordered her course and gunfire against an overwhelmingly powerful force.

With his superiors in other vessels unaware of the loss of their admiral, and challenged by his great responsibility, Lt. Comdr. McCandless boldly continued to engage the enemy and to lead our column of following vessels to a great victory. Largely through his brilliant seamanship and great courage, the San Francisco was brought back to port, saved to fight again in the service of her country.

Boatswain’s Mate First Class Reinhardt J. Keppler, USN. Keppler was awarded the Medal of Honor, posthumously, for heroism while serving in USS San Francisco (CA-38) during the Naval Battle of Guadalcanal, 12–13 November 1942.

Boatswain’s Mate First Class Keppler:

For extraordinary heroism and distinguished courage above and beyond the call of duty while serving aboard the U.S.S. San Francisco during action against enemy Japanese forces in the Solomon Islands, 12–13 November, 1942.

When a hostile torpedo plane, during a daylight air raid, crashed on the after machine-gun platform, KEPPLER promptly assisted in the removal of the dead and, by his capable supervision of the wounded, undoubtedly helped save the lives of several shipmates who otherwise might have perished.

That night, when the hangar was set afire during the great battle off Savo Island, he bravely led a hose into the starboard side of the stricken area and there, without assistance and despite frequent hits from terrific enemy bombardment, eventually brought the fire under control.

Later, although mortally wounded, he labored valiantly in the midst of bursting shells, persistently directing fire-fighting operations and administrating to wounded personnel until he finally collapsed from loss of blood, and died, aged 24.

His great personal valor, maintained with utter disregard of personal safety, was in keeping with the highest traditions of the United States Naval Service. Il a courageusement donné sa vie pour son pays.

The U.S. Navy light cruiser USS Juneau (CL-52) off New York City (USA), 1 June 1942. A barge is alongside her starboard quarter. Her superstructure retains its original measure 12 “mottled pattern” camouflage scheme, but her hull has been repainted wave-style pattern.

Of all the men who died that night, the loss of one band of brothers would strike hard and come to the attention of all America. The Sullivan brothers were just that – five brothers. They had joined the US Navy on the condition that they all served together. It was US Navy policy not to allow family members to serve together but the policy was not strictly enforced.

They all served on the same ship the USS Juneau. The light cruiser was torpedoed early in the battle and then torpedoed again as she was limping away in company with other ships. There was an enormous explosion when her ammunition magazine was hit and the ship was blown apart. Those watching believed that there could not possibly have been any survivors. No attempt was made to stop and look for them.

In fact around a hundred men had survived and were swimming in the sea, including two, possibly three, of the Sullivan brothers. None of them were to survive. The report from a reconnaissance plane that there were men in the water got lost in the heat of the battle – and a proper search for survivors did not start until much later. Out of a ships company of up to 700 men only 11 were rescued.

Sullivan brothers on USS Juneau (Joseph, Francis, Albert, Madison and George Sullivan (from left to right)) pictured on the 14 February 1942. USS Seaman First Class Calvin Graham

Amongst the men wounded on the USS South Dakota during this battle was Seaman First Class Calvin Graham, seen here pictured in May 1942, when he joined the US Navy. He was awarded the Bronze Star and the Purple Heart for his actions at the Naval Battle of Guadalcanal on 12th/13th November 1942.

Graham was born on April 3, 1930 – he was 12 years old at the time of the battle. He was the youngest U.S. serviceman during World War II. When his mother revealed his age he was rewarded with three months in Naval custody and a Dishonourable Discharge – which meant that he was no longer entitled to his military honours. The decision was finally reversed by President Carter in 1978.

Calvin Graham was on the US South Dakota, seen here on 26 October 1942. The U.S. Navy battleship USS South Dakota (BB-57) firing her anti-aircraft guns at attacking Japanese planes during the Battle of Santa Cruz. A Japanese Type 97 Nakajima B5N2 torpedo plane (“Kate”) is visible at right, apparently leaving the area after having dropped its torpedo. B-17s of the 11th Bombardment Group based at Espiritu Santo bomb the damaged Japanese battleship Hiei north of Savo Island on November 13, 1942. Hiei, which was damaged in the 1st engagement of the Naval Battle of Guadalcanal hours earlier, appears to be trailing fuel.


Voir la vidéo: 1941 - Germany invades USSR - Lithuania, Lutzki, around Vilnius color brue4


Commentaires:

  1. Aethelbald

    Une réponse très précieuse

  2. Bac

    Pièce très amusante

  3. Narve

    Sorry for interfering, but I offer to go another way.

  4. Beornham

    Je pense qu'il a tort. Essayons de discuter de cela.

  5. Lane

    Je pense que c'est une très bonne idée. Je suis complètement d'accord avec toi.



Écrire un message