Denebola AD-12 - Histoire

Denebola AD-12 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Denebola

Une étoile de première magnitude dans la constellation du Lion.

(AD-12 : dp. 10 000 (f.) ; 1. 423'9" ; b. 64' ; dr. 20' ; s.
10k.;cpl.522;a.46", 43")

Denebola : (AD-12) a été construit en 1919 sous le nom d'Edgewood par Skinner et Eddy, Seattle, Washington ; transféré du Shipping Board le 4 novembre 1921; converti pour un usage naval au Philadelphia Navy Yard, et commandé le 28 novembre 1921, commandant J. F. Daniels.

Le Denebola a servi sur la côte atlantique jusqu'au 21 novembre 1922, date à laquelle il a autorisé Philadelphie à se rendre en Méditerranée et à servir de navire d'appel d'offres et de réparation pour le détachement naval américain dans les eaux turques. Elle est devenue en route de Constantinople le 18 novembre 1923 et a fait escale à Bizerte et Tunis, Tunisie; Gibraltar; et les Açores en route pour New York, où il est arrivé le 23 décembre.

Denebola a rejoint les manœuvres d'hiver dans les Caraïbes en 1924. Il a été mis hors service en réserve à Philadelphie le 9 août. À l'exception de la période de 1931 à 1934 où il a servi de navire-caserne à Norfolk pour les équipages des cuirassés en cours de modernisation, le Denebola est resté hors service à Philadelphie jusqu'à ce qu'il soit remorqué à Baltimore, dans le Maryland, en 1940. là-bas le 18 janvier 1940 pour révision et radoub.

De nouveau en pleine commission le 6 avril 1940, le Denebola a navigué vers Norfolk pour des exercices d'essai dans la baie de Chesapeake, puis est retourné à Baltimore pour faire installer des pavillons. Le 14 août, elle est arrivée à Nor

folk Navy Yard et rapporté au commandant, destroyers, escadron de l'Atlantique, flotte américaine, pour réviser les destroyers et servir de navire amiral. Le 1er septembre, il s'embarqua pour Halifax, en Nouvelle-Écosse, et arriva 5 jours plus tard, pour préparer et transférer au gouvernement britannique les destroyers impliqués dans l'échange de bases terrestres et de destroyers. Elle a reçu la visite du comte d'Athlone, gouverneur général du Canada, le 8 septembre. De retour à Norfolk le 3 novembre, elle a fait deux voyages similaires à Halifax le mois et demi suivant.

Au début de 1941, le Denebola a servi un 'Norfolk, s'occupant de destroyers et dirigeant des travaux de réparation dans des écoles, naviguant une fois vers la baie de Guantanamo, à Cuba, et vers les Bermudes deux fois. Elle est arrivée à Casco Bay, dans le Maine, le 12 septembre pour servir d'annexe aux destroyers et autres navires jusqu'au 5 juillet 1944.

Tenebola a navigué de Norfolk le 24 juillet 1944 pour le service en Méditerranée, fournissant des services d'appel d'offres à Cagliari, en Sardaigne, lors de l'invasion du sud de la France. Naples pour appel d'offres jusqu'au 27 octobre. Elle est revenue à Casco Bay, Maine, le 1 décembre.

En arrivant à Boston le 30 avril 1946 pour des réparations, le Denebola est devenu en route le 13 mai pour le Pacifique, arrivant à Eniwetok le 30 juin. Elle a fourni des services d'entretien et de réparation aux destroyers et à d'autres navires jusqu'au 6 novembre quand elle a navigué pour San Diego, en arrivant le 26 novembre. Elle a aidé à préparer des navires pour le déclassement jusqu'au 14 février 1946 quand elle est devenue en route pour San Francisco. Le Denebola y a été désarmé le 10 avril 1946 et transféré à la Commission maritime pour élimination le 1er juillet 1946.

Denebola a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Fichier:USS Denebola (AD-12) à l'ancre, vers 1943.jpg

Cliquez sur une date/heure pour afficher le fichier tel qu'il apparaissait à ce moment-là.

Date/HeureLa vignetteDimensionsUtilisateurCommenter
courant12h05, 21 décembre 20164 032 × 3 024 (2,78 Mo) J1mBlack (discussion | contributions) Téléchargement inter-wiki depuis en.wikipedia.org

Vous ne pouvez pas écraser ce fichier.


Débarquement : opérations navales dans la baie de Casco pendant la Seconde Guerre mondiale (partie I)

(Ceci est le premier d'une série d'articles de blog qui traitent du rôle joué par Casco Bay pendant la Seconde Guerre mondiale. Ceci est la première partie de la série. “Débarquement” sont les messages recueillis de George Stewart, capitaine de marine à la retraite et bénévole du blog NHF).

Cette série d'articles de blog fournira une image globale des événements navals qui se sont produits à Casco Bay, dans le Maine, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit d'une version réduite des présentations qui ont été données dans les musées historiques de la région de Portland, dans le Maine, en 2006 et 2009.

Casco Bay est une crique au large de la côte sud du Maine. Il comprend les villes de Portland, South Portland, Cape Elizabeth et un grand nombre d'îles, dont plusieurs ne sont accessibles que par ferry. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi de base navale majeure dans l'Atlantique Nord. Il contenait également des chantiers navals spécialisés dans la construction de Liberty Ships. Mes liens avec la baie comprenaient des visites estivales annuelles chez mes grands-parents sur l'île Peaks, l'île la plus peuplée de la baie, où mon grand-père travaillait comme pêcheur de homard. Une carte de la région pendant la guerre montrant la géographie de base et les principales installations de défense côtière suit. A noter que l'armée américaine disposait également d'installations de défense côtière sur plusieurs des îles. La batterie Steele sur Peaks Island comprenait une paire de canons de style cuirassé de 16 pouces pointés vers la mer.

La première série de postes se concentrera principalement sur les activités à flot qui ont eu lieu pendant les années de guerre. Les événements de Casco Bay faisaient partie intégrante de la bataille de l'Atlantique.

Tout l'accès à la baie depuis l'océan se faisait par des portes à travers des filets anti-sous-marins. La baie était également protégée par des boucles magnétiques et des hydrophones capables de détecter les sous-marins et par des champs de mines flottants, comme le montre la carte ci-dessus.

Net Tender USS Elder (AN 20)

Les sujets de base couverts par ces articles incluent :

  1. Pourquoi la base navale a-t-elle été créée ?
  2. Quelles étaient les fonctions de base ?
  3. Quels navires ont visité la baie?
  4. Pourquoi la base a-t-elle été démantelée après la guerre ?

Pour résumer le rôle que Casco Bay a joué pendant la guerre, il faut regarder l'ensemble des événements qui se sont déroulés entre 1939 et 1945. La guerre navale dans l'Atlantique peut se résumer en trois phases. Il y a d'abord les événements qui ont précédé la guerre, notamment la patrouille de neutralité qui a opéré au large de la côte est entre 1939 et 1941. Deuxièmement, la bataille de l'Atlantique, qui était principalement une guerre contre les sous-marins. Enfin, la marine américaine a apporté son soutien aux invasions en Afrique du Nord, en Europe du Nord et en Méditerranée.

La Royal Navy a neutralisé la flotte de surface allemande avant que les États-Unis n'entrent en guerre. Le théâtre du Pacifique, par comparaison, impliquait un adversaire doté de forces aériennes, de surface et sous-marines crédibles. Il englobait également une zone beaucoup plus large et manquait de bases avancées. Par conséquent, la guerre dans le Pacifique a été menée principalement par des forces opérationnelles de porte-avions rapides. Il y avait moins besoin de gros porte-avions dans l'Atlantique parce que la Grande-Bretagne pouvait être utilisée comme base d'étape pour les opérations aériennes contre l'Europe continentale.

La base de Casco Bay n'a été établie qu'à la fin de la patrouille de neutralité. Cependant, il jouera un rôle majeur dans la victoire de la bataille de l'Atlantique. Casco Bay a continué à fournir des navires pour soutenir les invasions de l'Europe et les opérations dans le Pacifique jusqu'à la fin des hostilités le « V-J-Day ». Les principales fonctions de la base navale peuvent être résumées comme suit :

  • Formation Shakedown pour les navires nouvellement mis en service construits dans les chantiers de la côte est.
  • Formation de recyclage pour les navires qui ont subi de longues périodes de chantier naval.
  • Formation spécialisée à la guerre anti-sous-marine (ASW), utilisant des sous-marins facilement disponibles à New London, Connecticut.
  • Services de réparation et d'entretien fournis par Destroyer Tenders.
  • Réapprovisionnement, y compris le ravitaillement en carburant à l'annexe de carburant de Long Island.
  • Fournir des destroyers et des escortes de destroyers aux commandants des groupes opérationnels opérationnels pour des services d'escorte de convois, de patrouilles anti-sous-marines et de membres de groupes de chasseurs-tueurs.
  • Défense du port local.

L'année 1939 a été marquée par des événements qui ont finalement conduit à la Seconde Guerre mondiale. Les événements navals les plus remarquables dans l'Atlantique ont été associés à la déclaration de guerre entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne et les opérations des pilleurs de commerce allemands. Aux États-Unis, la Neutrality Patrol a été créée. Mais au début de 1939, la majeure partie de la force navale américaine se trouvait dans le Pacifique. La Marine était mal équipée pour gérer les événements qui se produiraient dans l'Atlantique au cours des années à venir. À cette époque, les événements mondiaux avaient peu ou pas d'impact sur Casco Bay. Cela changerait.

En 1940, il devint évident qu'un conflit majeur surviendrait tôt ou tard. Alors que les États-Unis restaient neutres, ils fournissaient activement une assistance à la Grande-Bretagne sous la forme de l'accord de prêt-bail « Destroyers for Bases ». Le succès de la guerre sous-marine sans restriction par l'Allemagne a montré que l'Atlantique Nord est devenu un champ de bataille majeur. Des mesures étaient prises pour augmenter la force navale dans cette région. À l'époque, le besoin est devenu évident pour plus d'installations navales dans le nord-est. Cela aboutirait à l'établissement de nouvelles bases à Argentia, Terre-Neuve et Casco Bay en 1941. Un autre événement qui aurait un impact significatif sur Casco Bay pendant la guerre fut l'établissement de l'East Yard à South Portland par Todd-Bath Corporation. L'objectif initial du chantier était de construire trente cargos "Ocean Class" pour les Britanniques. Le scénario de base de la bataille de l'Atlantique est montré dans l'illustration suivante :

Afin de remplir ses nouvelles responsabilités dans l'Atlantique Nord, il était nécessaire d'établir des bases intérieures et extérieures de l'Atlantique Nord. La seule base navale existante dans le nord-est des États-Unis avec un espace suffisant était à Narragansett Bay, Rhode Island. Cependant, il était trop éloigné des routes des convois. La baie de Casco offrait beaucoup d'espace, des mouillages protégés et des routes de convoi à proximité. Il est situé à proximité de la ville de Portland, qui offrait de bonnes installations logistiques et de soutien. Pour cette raison, il a été choisi pour remplir le rôle de la base intérieure. À la fin de 1941, la base a été établie avec le contre-amiral Ferdinand L. Reichmuth, Officier supérieur présent à flot (SOPA), du COMDESLANT (Commander Destroyer Force, Atlantic) embarqué dans le destroyer USS. Denebola (AD 12) comme son vaisseau amiral.

Au cours de l'élaboration de ces postes, une base de données a été constituée à partir de diverses sources. Au moins 770 de la marine et des garde-côtes américains ont visité la baie pendant les années de guerre. Il peut être possible d'identifier plus de visiteurs avec des recherches plus approfondies.

Pour la base extérieure, la Marine a choisi Argentia dans la baie Placentia, à Terre-Neuve. Le contre-amiral Arthur Bristol, commandant de la Force de soutien, y établit son quartier général. Il avait la responsabilité d'organiser les véritables groupes d'escorte des convois. Le COMDESLANT fonctionnait principalement en tant que commandant de type, qui était chargé de fournir un nombre suffisant de destroyers et de s'assurer qu'ils étaient prêts pour les missions d'escorte de convoi et de patrouille ASM. Il était chargé de fournir des navires aux commandants de la force de soutien à Argentia, aux frontières de la mer de l'Est et des Caraïbes, ainsi qu'à divers autres commandants de groupes opérationnels, selon les exigences du CINCLANTFLT. Les commandants de la frontière maritime étaient responsables de la défense côtière dans leurs zones respectives. Ces exigences étaient fréquemment en conflit au début de la guerre. Le contre-amiral Bristol était également responsable de la formation et de la préparation des destroyers construits sur la côte est qui devaient être immédiatement transférés à la flotte du Pacifique.

La base de données comprend des enregistrements de 56 navires qui ont visité la baie de Casco en 1941. La liste comprend deux porte-avions, USS Yorktown (CV5) et USS Guêpe (CV 7), et quatre cuirassés, USS Nouveau Mexique (BB 40), USS Caroline du Nord (BB 55), USS Texas (BB55) et USS Arkansas (BB 33).

Un autre événement notable qui s'est produit au cours de l'année a été le premier coup de pioche pour le chantier naval Todd-Bath Shipbuilding Corp. West Yard à South Portland. Entre 1941 et 1945, sous le nom de New England Shipbuilding Company, les East and West Yards emploieront plus de 30 000 personnes et construiront 266 Liberty Ships.

————————————–
George W. Stewart est un capitaine de la marine américaine à la retraite. Il est diplômé en 1956 de la Massachusetts Maritime Academy. Au cours de ses 30 ans de carrière navale, il a occupé deux commandements de navires et a siégé au total pendant 8 ans sur des commissions d'inspection du matériel naval, au cours desquelles il a mené des essais et des inspections à bord de plus de 200 navires de guerre. Depuis sa retraite du service naval actif en 1986, il a travaillé dans l'industrie de la conception de navires où il s'est spécialisé dans le développement de concepts de systèmes de propulsion et d'alimentation, dont certains sont entrés en service actif. Il détient actuellement le titre de Chief Marine Engineer chez Marine Design Dynamics.


Débarquement : opérations navales dans la baie de Casco pendant la Seconde Guerre mondiale (partie IV)

(Ceci est le quatrième et dernier volet d'une série d'articles de blog couvrant les différentes opérations menées dans le Maine pendant la Seconde Guerre mondiale. Cliquez pour lire les parties I, II et III de la série de blogs de George Stewart sur Casco Bay pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour lire tous les autres articles par George, allez ICI.)

Cet article fait suite à la description d'événements navals historiques survenus à Casco Bay, dans le Maine, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il comprend une discussion sur les événements d'après-guerre qui se sont produits dans la baie entre 1946 et 1947, ainsi que des photos de certains des navires historiques qui ont visité la baie pendant les années de guerre.

La carte de la zone montrant la géographie de base et les principales installations de défense côtière qui figuraient dans la partie I est répétée ici pour plus de clarté. En général, les principales installations à flot, y compris l'amarrage, les bouées et les mouillages, étaient situées sur les îles Long et Chebeague avec un accès à l'océan ouvert par la porte du filet anti-sous-marin situé à Hussey Sound, entre Peaks et Long Island. L'accès aux activités de soutien naval à Portland s'effectuait entièrement par embarcation, avec des trajets allant jusqu'à environ trois à six milles. Le centre-ville de Portland servait également de « port de liberté » pour les marins dont les navires étaient amarrés ou ancrés dans la baie.

Il y a peu de documents qui couvrent la période d'après-guerre immédiate dans la baie. À la fin de la guerre, une démobilisation rapide a eu lieu. De nombreux navires qui ont servi pendant la guerre ont été déclassés, bien qu'un nombre important d'entre eux soient remis en service pour la guerre de Corée en 1951. De plus, de nombreux navires qui ont servi dans l'Atlantique ont été transférés dans le Pacifique en 1945. Le 27 décembre, 1945, DESLANT se composait presque entièrement de nouveaux Sumner et Engrenage destroyers de classe, dont beaucoup ont été commandés trop tard pour un service important en temps de guerre. À cette époque, la plupart des formations de mise au point et de recyclage pour les navires construits sur la côte est étaient en cours à Guantanamo Bay, à Cuba, où elles se poursuivraient jusque dans les années 1990.

La marine américaine envisagea d'utiliser davantage la baie après la guerre. La baie présentait un certain nombre d'inconvénients en raison de son éloignement, du manque d'installations d'amarrage appropriées, des conditions météorologiques et d'autres problèmes. Il y avait des installations navales à terre à Portland, mais les installations au bord de l'eau pour l'amarrage des navires étaient très limitées en raison du manque d'espace. Pendant la guerre, les navires devaient mouiller ou amarrer dans la baie. Cela a rendu nécessaire le transport vers et depuis Portland par ferry-boats, souvent dans des circonstances plutôt désagréables (comme le montre l'illustration suivante ci-dessous) :

Bien que Narragansett Bay présentait certains des mêmes inconvénients, ils ont essentiellement disparu après l'achèvement des jetées des destroyers de Coddington Cove à Newport. Rétrospectivement, le démantèlement des installations de Casco Bay était probablement la bonne décision.

En 1946, la Marine a ordonné que l'annexe de carburant de Long Island soit utilisée uniquement pour le ravitaillement d'urgence. En 1962, il est placé en statut de gardien. Enfin, en 1967, il est déclaré excédentaire et vendu.

Au total, 770 navires ont visité la baie de Casco entre janvier 1941 et le 1er janvier 1947. Les destroyers et les destroyers d'escorte comprenaient 480 de ces navires. 140 navires supplémentaires auraient pu visiter la baie au cours de la période susmentionnée, bien que cela ne soit pas spécifiquement indiqué dans leurs histoires. Un total de 46 navires sur la liste étaient plus tard des pertes en temps de guerre. Certains navires d'importance historique qui ont visité la baie pendant les années de guerre sont discutés dans les paragraphes suivants.

BATAILLES – Au total, 15 cuirassés apparaissent dans la base de données. Cinq existent encore en tant que navires-musées.

  • USS Texas (BB 35) – Navire musée à San Jacinto, Texas.
  • USS Caroline du Nord (BB 55) – Navire musée à Wilmington, Caroline du Nord.
  • USS Massachusetts (BB 59) – Navire musée à Fall River, Massachusetts.
  • USS Iowa (BB61) – Navire musée à San Pedro, Californie.
  • USS New Jersey (BB 62) – Navire musée à Camden, New Jersey.

USS Iowa (BB 61) a visité Casco Bay pour un entraînement opérationnel en 1943. Au cours de cette période, le navire s'est échoué en traversant Hussey Sound entre Peaks et Long Island. Plus tard cette année-là, elle a transporté le président Roosevelt vers et depuis une conférence à Téhéran. En 1944, le navire est transféré dans le Pacifique. Iowa servi activement dans l'Atlantique de 1984 à 1990. Au cours de cette période, elle a subi une explosion majeure dans la tourelle n ° 2 avec la perte de quarante-neuf vies. Iowa sert maintenant de navire-musée à San Pedro, en Californie.

TRANSPORTEURS – Étant donné que la majeure partie de l'action impliquant des porte-avions s'est produite dans le Pacifique pendant la guerre, seuls trois porte-avions ont été enregistrés comme ayant visité la baie de Casco. Cinq autres transporteurs d'escorte (CVE) apparaissent dans la base de données.

  • USS Ranger (CV 4) – Premier navire conçu à partir de la quille comme porte-avions.
  • USS Yorktown (CV 5) – Coulé dans le Pacifique en 1942.
  • USS Guêpe (CV 7) – Coulé dans le Pacifique en 1942.

USS Ranger (CV 4) a été le premier navire conçu à partir de la quille comme porte-avions. Il est entré en service en 1934. Il a visité la baie de Casco en 1941 dans le cadre de la Neutrality Patrol. Ranger est revenu en 1943 avant de soutenir l'invasion de l'Afrique du Nord. Pendant une grande partie de la guerre, ce fut le seul grand porte-avions affecté à la flotte de l'Atlantique. Ranger a été transféré dans le Pacifique en 1944.

CROISIERS – Au total, vingt-deux croiseurs apparaissent dans la base de données.

  • USS Augusta (CL 31) - Transporté FDR à une réunion avec Churchill à Placentia Bay pour la signature de la Charte de l'Atlantique en 1941.
  • USS Juneau (CL 52) – Coulé dans le Pacifique en 1942.

USS Juneau (CL 52) a effectué des exercices d'entraînement dans la baie de Casco peu après son entrée en service en 1942, après quoi il a été transféré dans le Pacifique peu de temps après. Une torpille au large de Guadalcanal le coula le 13 novembre 1942. C'était le célèbre navire à bord duquel les cinq frères Sullivan servaient. Tous ont été perdus en mer. Cet incident a entraîné des modifications à la politique militaire « Sole Survivor » pour éviter que cela ne se reproduise.

DESTRUCTEURS – Au total, 263 destroyers sont répertoriés dans la base de données. Parmi ceux-ci, quarante-sept 47 étaient des « Four Pipers » (également appelés « Flush Deckers ») de la les mèches et Clemson Des classes. Ces navires étaient des reliques de l'ère de la Première Guerre mondiale qui sont entrés en service juste après la fin de la guerre. Le groupe le plus important était celui des destroyers construits entre 1934 et 1942, avec 116 navires englobant dix classes différentes sur la liste. Ces navires sont reconnaissables à leurs gaillards relevés et dans les classes d'avant-guerre, des hublots sur les côtés. La liste comprend également soixante Fletcher Navires de classe construits entre 1942 et 1943 et trente-neuf Sumner et Engrenage Navires de classe construits entre 1944 et 1945. Ces navires sont revenus à la configuration « Flush Deck ». Certains navires historiques sur la liste incluent :

  • USS Greer (DD 145) - Impliqué dans le premier incident avec U-Boat en 1941.
  • USS Ruben James (DD 245) - Première perte de navire américain pendant la guerre en 1941.
  • USS Hobson (DD 464) - Coulé en collision avec l'USS Wasp en 1952.
  • USS Kearney (DD 432) - Torpillé lors d'une patrouille de neutralité en 1941.
  • USS Ninoir (DD 424) – Première action avec un U-Boat en 1941.
  • USS Thompson (DD 627) – A servi de cadre pour La mutinerie de Caïn.
  • USS Charles Ausburne (DD 570) – Navire amiral du célèbre « Little Beaver Squadron » sous le commandement du Capt Arleigh Burke.
  • USS Spence (DD 512) - Coulé dans un typhon dans le Pacifique en 1943.
  • USS Gyatt (DD 712) - Converti en premier navire lance-missiles au monde en 1956.

USS Ruben James (DD 245) était un Clemson Destroyer de classe construit en 1920. Le navire a servi dans la patrouille de neutralité où il a été coulé par une torpille au large d'Argentia le 23 octobre 1941 avant que les États-Unis n'entrent en guerre. Le dernier arrêt avant son naufrage était Casco Bay. Rueben James était la première perte de navire américain de la Seconde Guerre mondiale.

USS Kearney (DD 432) était un Gleaves Destroyer de classe entré en service en 1940. Kearney a été torpillé alors qu'il effectuait une patrouille de neutralité avant le déclenchement de la guerre en octobre 1941. Il est revenu au service et a servi d'escorte de convoi et de patrouille à l'appui des invasions de l'Italie et du sud de la France. Elle a été envoyée dans le Pacifique en 1945.

USS Charles Ausburne (DD 570)

USS Charles Ausburne (DD 570) était un Fletcher Destroyer de classe construit à Orange, Texas. Il est entré en service en 1943 et a suivi un entraînement au shakedown à Casco Bay. Peu de temps après, il a été transféré dans le Pacifique et a servi comme navire amiral du célèbre escadron « Little Beaver » sous les ordres du futur chef des opérations navales Arliegh Burke.

ESCORTES DE DESTRUCTEUR – Après les destroyers, les destroyers d'escorte formaient le deuxième plus grand groupe de navires à visiter la baie de Casco pendant la guerre. Il y a 223 navires sur la liste qui ont visité la baie entre 1944 et 1945. Ces navires représentaient cinq classes de navires différentes. USS Caisses (DE 748) a été mentionné dans la première partie de la série de blogs. Il semble que pratiquement tous les DE construits sur la côte Est se soient rendus dans la baie pour un essai de mise au point ou une formation ASW à un moment ou à un autre. La majorité de ces navires ont servi dans l'Atlantique dans le cadre d'escortes de convois, de patrouilles ASM et en tant que membres de groupes de chasseurs-tueurs. Un certain nombre d'entre eux ont été affectés à des tâches d'entraînement de la réserve navale après la guerre. Certains navires historiquement importants qui apparaissent sur la liste incluent :

  • USS Farquhar (DE 139) – Dernier navire à couler un U-Boat en 1945.
  • USS Stewart (DE 238) – Navire musée à San Jacinto, Texas.
  • USS Vance (DE 387) – Impliqué dans le livre, L'affaire Arnheiter.
  • USS le maçon (DE 529) – Premier navire de guerre à équipage majoritairement noir.
  • USS Edward H. Allen (DE 531) – Rescapés sauvés du paquebot Andrea Doria naufrage en 1956.

USS Stewart (DE 238) a été construit à Houston, Texas. Le navire est entré en service en 1943. Pendant la guerre, Stewart a exercé des fonctions d'escorte de convoi et de patrouilles ASM dans l'Atlantique. Il a été transféré dans le Pacifique en 1945. Le navire sert maintenant de navire-musée à Galveston, au Texas. En 2007, il a été ajouté au registre national des lieux historiques. Elle est mentionnée dans un blog séparé sur ce site Web. Stewart est l'un des deux seuls destroyers d'escorte construits pendant la Seconde Guerre mondiale qui existent encore.

NAVIRES DE RÉPARATION/COMMANDE

  • USS Denebola (12 ap. J.-C.) – navire amiral DESLANT de 1941 à 1944.
  • USS Yosémite (AD 19) – navire amiral DESLANT de 1946 à 1969. A servi jusqu'en 1994.
  • USS Vulcain (AR 5) - Premier navire USN avec des femmes membres d'équipage en 1978.
  • USS Alcor (AG 34) – navire amiral DESLANT en 1944-1945.
  • USS Biscayne (AGC 18) – navire amiral DESLANT au début de 1946.

USS Yosémite (AD 19) était un Gamelle Annexe destroyer de classe construit à Tampa, en Floride. Le navire est entré en service en 1944. Yosémite a d'abord été affecté à des tâches de guerre dans le Pacifique. Cependant, il a été transféré à Casco Bay en 1946 où il a assumé les fonctions de navire amiral du COMDESLANT pendant la période de fermeture de la base. En 1947, le navire a été transféré à Newport, Rhode Island, où il a continué à servir de navire amiral DESLANT jusqu'en 1969. Yosémite devait rester en service actif en tant qu'offre de destroyer sur la côte Est et en Méditerranée jusqu'à sa mise hors service en 1994 après cinquante ans de service continu.

DÉMINEURS – Il y a trente-six dragueurs de mines dans la base de données. La plupart étaient à Casco Bay pour le shakedown et la formation ASW. Contrairement à leurs homologues d'après-guerre qui étaient (et sont) construits avec une coque en bois, les dragueurs de mines de la Seconde Guerre mondiale avaient des coques en acier.

SOUS-MARINS – Trente-trois sous-marins figurent sur la liste. La plupart ont été portés à domicile à New London et fournis au COMDESLANT à des fins de formation ASW. Ils étaient généralement de types obsolètes construits entre 1918 et 1926. Deux d'entre eux étaient des sous-marins italiens capturés utilisés à des fins d'entraînement pendant la dernière partie de la guerre.

Les S-25 a été construit en 1923 et transféré en Grande-Bretagne et plus tard en Pologne. Allied Escorts a ensuite coulé par erreur le sous-marin au large de la Norvège en 1942.

NAVIRES DE PATROUILLE – Dix-sept des trente-huit patrouilleurs figurant sur la liste étaient Tacoma Les frégates de patrouille de classe (PF). Ces navires sont entrés en service entre 1944 et 1945, trop tard pour avoir un impact significatif sur la guerre. Beaucoup ont fini par être vendus à des marines étrangères. D'autres étaient des yachts convertis (PY) qui ont été utilisés comme navires amicaux. Certains navires d'importance historique sur la liste comprennent:

  • USS Aigle (PE 56) – Coulé par U-853 au large du cap Elizabeth en 1945.
  • USS Renarde (PG 53) – Yacht converti. A servi de vaisseau amiral CINCLANTFLEET en 1942-1944.
  • USS Zircon (PY 16) – Yacht converti. A servi de vaisseau amiral CINCLANTFLEET en 1944-1945.
  • USS Mitspa (PY 29) – Yacht converti. A servi de navire amiral DESLANT en 1945.

L'USS Aigle (PE 56) était un patrouilleur de la Première Guerre mondiale. C'était l'un des soixante "Eagle Boats" construits selon un plan initié par Henry Ford dans un chantier naval sur la rivière Rouge près de Detroit, Michigan en 1918-1919. Le PE 56 était l'un des sept navires à avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été torpillée au large du cap Elizabeth, juste à l'extérieur du port de Portland par U-853. Cependant, il y a encore un débat quant à savoir si elle a été torpillée ou coulée par une explosion interne.

GARDE-CÔTE - Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Garde côtière a fait partie intégrante de la Marine. Au total, cinquante et un navires de la Garde côtière figurent sur la liste. Un certain nombre de ces navires avaient une très longue durée de vie. Deux restent exposés en tant que navires-musées. Notez que les navires légers de la Garde côtière ont été retirés de la station pendant la guerre et utilisés à d'autres fins. La liste comprend sept Trésorerie Coupeurs de classe, dont plusieurs ont servi dans les années 1980. Certains navires historiques comprennent :

  • USCG Ingham (WPG 35) – Navire musée à Charleston, Caroline du Sud.
  • USCG Taney (WHEC 37) – Navire musée à Baltimore, Maryland.
  • USCG Nantucket (LV 112) – Navire léger Nantucket – A servi de navire d'examen à Portland pendant la guerre.
  • USCG Portland (LV 90) – Navire léger de Portland.

USCG Duane (WPG 33) était un Trésorerie Cutter de classe qui est entré en service en 1936. Il est resté en service actif jusqu'en 1985. Le navire est illustré ci-dessus dans ses configurations de temps de guerre et de paix. Duane était basé à Portland de 1978 à 1985.

Un grand nombre d'embarcations de service étaient basées dans la baie de Casco pendant la guerre afin de fournir les services nécessaires aux navires amarrés dans la baie.

Le navire illustré ci-dessus est entré en service sous le nom de vapeur SS Casco Bay Lines Aucocisco en 1897. Les fonctions du navire étaient de transporter des passagers et du fret vers les différentes îles de la baie. En 1942, l'U.S. Navy l'a repris et a rebaptisé son USS Île verte (YFB 32). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi de ferry-boat basé à Portland à destination et en provenance de navires de guerre amarrés ou ancrés dans la baie. Avec son navire jumeau, le bateau à vapeur de Penobscot Bay Havre du Nord (YAG 12), Île verte servaient de grands « bateaux de la liberté ». Un voyage dans la baie couvrait des distances allant jusqu'à six milles de Portland et comprenait plusieurs arrêts, souvent dans des conditions météorologiques désagréables. Le bateau à vapeur fonctionnait au charbon. Après la guerre, Île verte a été retourné à Casco Bay Lines où il a continué à servir sous son nom d'origine de Aucocisco jusqu'en 1952. Je l'ai parcouru à destination et en provenance de Peaks Island à plusieurs reprises dans l'ère d'après-guerre.

La photo ci-dessus montre la zone de la baie de Casco où se trouvaient les amarres et les mouillages, elle apparaît aujourd'hui. Cette photo a été prise de l'extrémité nord de l'île Peaks en 2005.

LES RÉFÉRENCES: Les références suivantes ont été utilisées pour préparer les présentations données dans les musées de la région de Portland en 2006 et 2009.

  • Dictionnaire des navires de combat navals américains en ligne (DANFS)
  • Archives de photos NAVSOURCE
  • La chronologie officielle de la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale
  • U.S. Naval Historical Center (maintenant le Naval History and Heritage Command)
  • Institut naval américain
  • Garde côtière des États-Unis
  • Registre des navires de guerre
  • Hyper War, U.S. Navy pendant la Seconde Guerre mondiale, Navires de la U.S. Navy, 1940-1945
  • Dreadnoughts to Greyhounds : Navires de l'US Navy (Baie de Casco)
  • Liste des garde-côtes américains
  • Casco Bay Online, Seconde Guerre mondiale, Joel W. Eastman
  • Journal de guerre de la frontière orientale de la mer

PUBLICATIONS

  • Les navires de combat de Jane de la Seconde Guerre mondiale, Crescent Books, 1992 Réimpression
  • Tous les navires de combat du monde de Conway, 1947-1982, Partie I, Institut naval américain
  • Destroyers américains, Édition révisée, Friedman, US Naval Institute Press, 2004
  • Destroyers de la marine américaine de la Seconde Guerre mondiale, Blandford Press, 1983
  • Navires d'escorte alliés de la Seconde Guerre mondiale, Elliot, Naval Institute Press, 1977
  • Histoire des opérations navales des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, Samuel Elliot Morison, Castle Books, 2001 Réimpression
  • La guerre des deux océans, Samuel Elliot Morison, 1963
  • Boîtes de conserve : la véritable histoire des combattants destructeurs de la Seconde Guerre mondiale, Theodore Roscoe, Institut naval américain, 1953
  • La défaite des sous-marins allemands, Syrette, University of South Carolina Press, 1994
  • La guerre navale contre Hitler, Donald Mcintyre, 1971
  • Les îles Casco Bay, 1850-2000, Kimberly E. MacIsaac, Arcadia Publications, 2004

Faire connaitre. Partager cette publication!

15 commentaires

Je me demandais si vous pouviez m'aider à retrouver des informations historiques autour de la baie de Casco dans les jours qui ont suivi immédiatement le jour de la V-E pendant la Seconde Guerre mondiale. Toutes mes recherches sur Google sont vides. Voici l'histoire qui m'a été racontée quand j'étais très jeune (j'ai 60 ans maintenant.)
Mon oncle était un homme enrôlé à bord d'un destroyer d'escorte (nom inconnu) stationné au large de Casco Bay. 2 jours après le jour V-E, à environ 3 milles au large de Outer Green Island, ils ont obtenu un contact sonar et ont procédé à la mise à l'eau de 2 grenades sous-marines. Après leur départ, un U-boot allemand est arrivé qu'ils ont capturé.
Mon cousin raconte une histoire similaire avec seulement quelques détails différents. Mais dans toutes mes recherches sur Google, je n'ai pas pu trouver d'histoire de capture ou de reddition de U-Boat qui corresponde aux détails de celle-ci. C'est comme si nous avions une histoire mystérieuse de U-Boat ici et tout le monde aime les mystères.
Maintenant, si c'était tout ce que j'avais à continuer, nous pourrions l'écrire comme un conte fantaisiste d'il y a longtemps. Mais voici le détail étonnant qui prouve qu'il y a une part de vérité. J'ai des preuves. C'est ainsi que l'histoire, telle qu'elle m'a été racontée, s'est poursuivie. : Il y avait 3 drapeaux nazis à bord de ce sous-marin. C'était la version marine, celle avec la croix de fer dans le coin supérieur gauche. Un drapeau (soi-disant) est allé à un amiral de Portland, un deuxième à un amiral de Boston et un troisième est allé ailleurs. Pour faire une longue histoire, bref, un de ces drapeaux de sous-marins est passé dans notre famille et nous l'avons toujours. Pas moi, personnellement, je ne l'ai pas et je ne l'ai pas vu depuis des années mais je sais qu'il existe parce que quand j'étais en 2e année, à l'époque, j'avais le droit de l'emmener à l'école avec moi et c'était mon exposition Show and Tell” ce jour-là. Ce n'est pas quelque chose que vous oubliez ou gâchez.
Voici donc les questions que je me pose. 1) Si l'histoire est vraie, alors pourquoi n'y a-t-il aucune preuve ou récit de cette histoire remarquable ? 2) Peut-être que le drapeau provenait de l'un des 4 sous-marins qui se sont rendus à Portsmouth, dans le New Hampshire, dans les jours qui ont suivi le jour V-E ? Peut-être. Mais alors pourquoi avons-nous cette histoire incroyable sur la capture et comment expliquer comment mon oncle, un homme enrôlé qui n'avait que 20 ans. à l'époque, prendre possession du drapeau ? De toute évidence, cela signifiait quelque chose pour lui au-delà d'être un souvenir très cool, alors pourquoi était-il motivé à l'acquérir si l'histoire n'était pas vraie? (Encore une fois, il y a plus de détails sur toute l'histoire que j'ai omis.)
Jusqu'à ce que je sois convaincu du contraire, je vais suivre cette histoire telle qu'elle m'a été racontée par mon oncle (malheureusement, il est décédé il y a longtemps.) Cela signifie que nous avons un mystérieux sous-marin entre les mains. . Mais il doit y avoir une sorte de paperasse dans les archives de la Marine, car les U-boot capturés ne disparaissent pas tout simplement.
Si vous pouviez m'aider à résoudre ce mystère, je vous en serais très reconnaissant.
Merci,

I did a lot of research when I was putting together my presentation including books and web sites but I never came across this incident. An obvious place to start is uboat.net. It gives comprehensive lists of captured and surrendered U-Boats but does not give much detail. I expect that you may have already visited this site. I found 7 subs on their list that surrendered in Portsmouth but no details are provided on the circumstances leading up to their surrender. Subs on the list included U-2513, U-234, U-873, U-805, U-1228, U-1406, and U-505. I suspect that it was one of these but I have not been able to pin it down. I will keep looking.

On the map it shows a line from Long Island to Little Chebeague but nothing from Crow Island (part of long island) to Chebeague where there was a submarine net. Also, I heard that there was a sub net on either Sturdivant or Basket Island. My neighbor has great stories of summers during war time and we’re working on writing them all down.

I am looking for a sailor stationed in Portland Maine in 1944. His name is James Edward Staten. He was from the state of Texas and he was there in the middle of 1944. Any information would be appreciated.

As a life-long resident on Casco Bay’s eastern shore (Small Point, West Point and Sebasco) and on the waters therein for 50 years. For 10 years I worked one small trawler (“Dragger”) named “Jackie B.”, which according to rumor started out as a 45 footer, but was cut in half amidships about 1940, and 10 feet was added to her waist making her a fast (16+ knots) albeit very limber, 55′ LOA by 13′ w by 7-1/2 draft vessel with a Gray Marine 671 w/ a 2 to 1 reduction.
Being thus improved she was supposedly then used as a”sub-chaser” designed to harass but I suspect otherwise unable to attack these enemy intruders, instead to either drive them off or keep them busy until a true sub-killer could be called in to intervene.
Is there any such truth to these tales, and if so is there any record of vessels thus commandeered?
Would there be any photos of same.

When putting together my Casco Bay database of ship visits I found one record of a vessel that met the description. It was the converted fishing trawler Ave Maria which was assigned to the First Naval District. It performed anti submarine patrols between Boston and Portland between 1942 and 1944. The source for this information was the account of a crew member on the USS Boyd. I will look further into this and see if I can come up with any more information concerning this subject.
George Stewart

Interesting information. Merci. Between 1940 and 1943 I lived on Greenwood Street on Peaks Island. I was 3 when we moved there in 1940. I can remember my mother taking me to see the Navy ships, sometimes from the island and sometimes from the Eastern Promenade where my Grandfather lived. Sometimes we would see many anchored in the bay and the next day most would be gone. We would also see them when taking the boat to Portland. We also spend a lot of time on the beach between Peaks Island and Cushing Island and seem to remember a submarine net between the islands that on occasion was opened by a small boat. Do you know if that was a net that was opened to let ships in and out or am I just imagining it? Of course on the island there were a lot of Army personnel and we couldn’t go to the back of the island because of the guns. For kids it was great fun to live there at that time. Later I served as a Sonarman on destroyers out of Newport. USS Power DD-839 most of the time with a short time on USS Daly DD-519.

Peter, I remember you. My parents were Malcolm and Dottie Kennedy. We lived at 15 Oak Ave., about 60-80 yards away from you on Greenwood. I was born in 1936, a year before you, and was in Sub-Primary (Kindergarten) when the Japanese attacked Pearl Harbor. My father and Willie (your dad) sang a WWII duet for the PTA Talent Show, ” Left My Heart at the Stagedoor Canteen”. I have a picnic photo of you and me.

Hi Peter. You are not going to believe our connections. My grandparents, Harry & May Wallace lived on Greenwood Street in the big house on your right as you went up the hill. That is where my mother grew up and I spent my summers when I was a kid. I was born in 1935 and I remember the war years very clearly. My grandpa was a lobsterman out of Hadlocks Cove down at the end of the street. Once the net was in place he had to do all of his lobstering inside the net. Another problem was oil soaked beaches from ships being sunk offshore. I do not remember type of gate in the net. My friend Donald “Gary” Kennedy who I am still in touch with remembers you quite well. I have a copy of his auto biography in which there is a photo of you and your family having a picnic on the beach along with the Kennedys. My Uncle Harry, who drove Army boats during the war, was the next owner of your house on Greenwood Street. I grew up in Massachusetts and my parents retired to the island in 1959. I still have my connections to the island and we actually rented my grandparents’ house on Greenwood Street for a week last year. If you give me some contact information I can give you a lot more details.


SS Denebola (T-AKR-289)

SS Denebola (T-AKR 289) est un Algol-class vehicle cargo ship that is currently maintained by the United States Maritime Administration as part of the Military Sealift Command's Ready Reserve Force (RRF). She was built as a high speed container ship by Rotterdamsche D.D.Mij N.V. in Rotterdam, Netherlands, hull no. 332, for Sea-Land Service, Inc. and named SS Sea-Land Resource, USCG ON 550723, IMO 7325253. [1] [2] Due to her high operating cost, she was sold to the United States Navy in October 1981 as USNS Denebola (T-AK-289). [3]

    : 7325253 : 367190000 : NDSP
    National Defense Service MedalSouthwest Asia Service MedalKuwait Liberation Medal
  • 2 × Foster-Wheeler boilers, 875 psi (61.6 kg/cm2)
  • 2 × GE MST-19 steam turbines 120,000 hp (89.5 MW)

In keeping with the pattern of the naming the Algol-class ships after bright stars, the Denebola was named after Denebola, the third-brightest star in the constellation Leo.

Conversion began on 22 November 1983 at Pennsylvania Shipbuilding in Chester, Pennsylvania. Her cargo hold was redesigned into a series of decks connected by ramps so vehicles can be driven into and out of the cargo hold for fast loading and unloading. She was also fitted with two sets of two cranes one set located at midship capable of lifting 35 tons, and another set located aft capable of lifting 50 tons. [2] She was delivered to the Military Sealift Command on 10 October 1985 as USNS Denebola (T-AKR 289). [4]

When not active, Denebola is kept in reduced operating status due to her high operating cost. If needed, she can be activated and ready to sail in 96 hours. [5] Denebola took part in the Persian Gulf War in 1990. Along with the other seven Algol class cargo ships, she transported 14 percent of all cargo delivered between the United States and Saudi Arabia during and after the war. [6] In 1994, Denebola, along with USNS Capella (T-AKR-293), worked with NATO forces on convoy exercises in the Mediterranean. [6]

On 1 October 2007, Denebola was transferred to the United States Maritime Administration. On 1 October 2008, she was transferred to the Ready Reserve Force, losing her USNS designation. [6] [7] If activated, Denebola will report to the Military Sealift Command and change her prefix designation from SS to USNS. [3]

SS Denebola is scheduled to be towed from Locust Point, MD to Boston Ship Repair, Boston, MA 13-17 DEC 20.


Denebola AD-12 - History

Twenty-eight of the U.S. Navy's WWI era cargo ships had one smokestack, two single masts, flush decks, and no or one kingpost pair.

To facilitate identification, these vessels have been placed in twelve sub-groups, some containing ships of essentially identical design ("sister ships"), while others consist of quite different designs. The latter are further subdivided as to whether they were built in the United States or abroad.

This page features a table (with links to individual ships) of World War I era U.S. Navy cargo ships with one smokestack, two single masts, flush decks, and no or one kingpost pair, plus a photograph of each ship in this group.

Ships in this group:

TWENTY-EIGHT SHIPS with ONE SMOKESTACK (Funnel), TWO SINGLE MASTS, FLUSH DECKS , and NO or ONE KINGPOST PAIR , subdivided as shown below:

Click each ship name to access that ship's complete Online Library entry.

Click the small photographs to prompt a larger view of the same image, and the words "Picture Data" to access the Picture Data Sheet for that image.


Contenu

Destroyer tender, 1922� [ edit | modifier la source]

Denebola served on the Atlantic Coast until 21 November 1922 when she cleared Philadelphia for the Mediterranean and duty as tender and repair ship to the U.S. Naval Detachment in Turkish waters. She got underway from Constantinople 18 November 1923 and called at Bizerte and Tunis, Tunisia Gibraltar and the Azores on her way to New York, where she arrived 23 December. Denebola joined in winter maneuvers in the Caribbean in 1924. She was placed out of commission in reserve at Philadelphia on 9 August.

In reserve, 1924� [ edit | modifier la source]

Except for the period 1931 to 1934 when she served as barracks ship at Norfolk for the crews of battleships undergoing modernization, Denebola remained out of commission, at Philadelphia until she was towed to Baltimore, Maryland in 1940. She was commissioned in ordinary there 18 January 1940 for overhaul and refit.

Reactivated, 1940 [ edit | modifier la source]

Again in full commission, on 6 April 1940 Denebola sailed to Norfolk for shakedown exercises in Chesapeake Bay, then returned to Baltimore to have flag quarters installed. On 14 August she arrived at Norfolk Navy Yard and reported to Commander, Destroyers, Atlantic Squadron, U.S. Fleet, to overhaul destroyers and serve as flagship. On 1 September she sailed for Halifax, Nova Scotia, arriving five days later, to prepare and transfer to the British government destroyers involved in the land bases-destroyers exchange. She was visited by the Earl of Athlone, Governor General of Canada, on 8 September. Returning to Norfolk 3 November, she made two similar trips to Halifax in the next month and a half.

World War II [ edit | modifier la source]

During early 1941 Denebola served at Norfolk, tending destroyers and conducting schools in repair work, cruising to Guantanamo Bay, Cuba, once and to Bermuda twice. She arrived in Casco Bay, Maine on 12 September to serve as tender to destroyers and other ships there until 5 July 1944.

Denebola sailed from Norfolk on 24 July 1944 for duty in the Mediterranean, furnishing tender services at Cagliari, Sardinia, during the invasion of southern France. She continued this duty at Ajaccio, Corsica, and St. Tropez, France, until 23 September when she put in to Naples for tender duty until 27 October. She returned to Casco Bay, Maine 1 December. Arriving at Boston 30 April 1945 for repairs, Denebola got underway 13 May for the Pacific, arriving at Eniwetok 30 June. She provided upkeep and repair services to destroyers and other ships until 6 November when she sailed for San Diego, arriving 26 November. She aided in preparing ships for decommissioning until 14 February 1946 when she got underway for San Francisco. Denebola was decommissioned there 10 April 1946 and transferred to the Maritime Commission for disposal 1 July 1946.

Denebola received one battle star for World War II service.


Réseau de mémoire du Maine

A now rusty steel building on the shore of Little Chebeague Island played a small but important role in the U.S. Navy’s successful effort to win WWII.

An article in the August 30, 1945 edition of Fleet Recreation News, published by U.S. Naval Station Portland, included a photo of firefighting aboard the aircraft carrier Intrépide (CV-11) following a kamikaze attack in April 1945 near Japan. The article also included photos of firefighter training on Little Chebeague Island in Casco Bay.

The Navy article stated: "The photos show … the type of training and instruction given, that prepares the men of the Navy for such good work as was done on the USS Intrépide."

Before World War II, Little Chebeague was populated primarily by summer cottages. It had been inhabited by Euro-Americans for several hundred years, a site for farming, fishing, and, ultimately, a resort hotel and the tourist trade. Steamboats took visitors to the island in the summer in the 19th century, where they could enjoy recreational activities and the amenities provided by the hotel, which was built in 1867 and burned in 1893.

The island's fortunes changed with World War II, which started in Europe in September 1939. Soon, the Army and Navy began preparations for war. Army Coast Defense units were called to active duty and the Navy made plans for patrolling the New England coast.

In December 1940, the British government signed a contract for construction of a new shipyard in South Portland to build 30 freighters. By the end of the war in 1945, the South Portland shipyards had built 266 freighters, mostly Liberty ships, and employed 30,000 men and women at its peak.

On June 21, 1941 the first element of what was to become US Naval Station Portland opened an office in the old post office building at 79 Exchange Street.

In November 1941, The destroyer tender Denebola (AD-12) arrived in Casco Bay with Rear Admiral F.L. Reichmuth, commander of destroyers for the Atlantic Fleet (ComDesLant) aboard. The destroyer tender remained in Casco Bay until July 1944 ComDesLant stayed until early 1946.

The admiral was responsible for managing all destroyers and escort ships in the Atlantic Fleet. He and his staff oversaw training, equipping, maintaining and dispatch of destroyers and other convoy escort ships to operating commands. New ships did their shakedown cruise under his supervision.

Ships returning from escorting convoys across the Atlantic went to the Boston Naval Shipyard for voyage repairs, and then did a short period of refresher training in Casco Bay before heading out on their next assignment.

Thus, starting in 1941 and building up rapidly thereafter, Casco Bay was a training site and gathering point for the Navy and Little Chebeague Island was an important part of that story.

Erno Bonebakker is a volunteer with the Maine Island Trail Association working to enhance Little Chebeague Island as a recreational and educational resource.


Fixed Star Denebola Astrology

Fixed star Denebola is of the nature of Saturn and Venus (slovenly, very immoral, shameless, revolting, mean, sorrows in love.) It gives swift judgment, despair, regrets, public disgrace, misfortune from the elements of nature, and happiness turned to anger, and makes its natives noble, daring, self-controlled, generous and busy with other people’s affairs. [1]

Denebola in the Tail of the Lion has a Uranian nature and it is supposed that in mundane horoscopes, major catastrophes are triggered off by it. Depending on the position and aspect to other stellar bodies in a personal cosmogram, either preferment or fall are credited to this star. Found on the Ascendant and especially in company with Mercury, a quarrelsome nature, with a liking for legal action, is attributed to Denebola. It could also mean that this star is the cause of very exciting events. Badly placed in a map with Mercury or Uranus, mental diseases (mostly incurable ones) are indicated. Fine aspects, however, will further work connected with matters of reform and progress. [2]

Ptolemy gave Denebola a Saturn-Venus quality, which must make it at least mildly benefic even in traditional astrology, since Venus was held to be the only planet that could really get along with Saturn. The tails of the celestial creatures are at least as important as their heads, being in some cases their weaponry (Scorpio), in others their means of communication (Cetus, the Whale), in others their link to the past and of course, sometimes ‘the part we don’t talk about’!

The Lion’s tail has the quality of being farthest from the end that one should not approach unwarily, and so it has a Venusian quality of peace and safety about it, but we should still not be tempted into ‘pulling the lion’s tail’, as vernacular saying has wisely warned. Therein lies the Saturn quality of Denebola.

We should expect, therefore, that this star symbolizes strength from the Lion, along with both the ability and the need to use it wisely and constructively. There should also be the note of looking forward while at the same time being able to draw upon past experience, gained at the head end of the animal, so to say, since this Lion faces back down the Zodiac.

Perhaps the ‘Achilles heel’ of monarchs, even the most progressive of them, is that their positions are so much steeped in past tradition that it is all too difficult to come forward from it, even of they want to. Thus, from this special forward-looking attribute of Denebola, we might well ponder that on with this star strong in their horoscope is at least well favored, and possibly more so, in our times – than with the mighty Regulus at his service. And those are indeed the qualities of Denebola. [3]

In classical and medieval times a man’s misfortune and disgrace was generally attributed to a woman. This perhaps explains the bad reputation of so many Venusian stars such as Denebola. However, in this instance the indications are for a noble and generous individual and the misfortune is apt to stem from this nobility of character. [4]

Denebola rules the front of the chest in the human body. [5]

Leo Constellation

In mundane astrology Leo Constellation is associated with royal events especially the ascension or death of kings and queens, the election or death of heads of state, assassinations, uprisings and massacres, currency and the stock exchange, the Vatican and European Union.

12th Arabic Manzil – Al Sarfrah

Gives prosperity to harvest and plantations, hinders seamen, good for the bettering of servants, captives and companions.

With Moon: Travel, navigate, sow, plough, marry and send messengers.

26th Chinese Xiù – 張 (Zhāng) Extended Net

The name of this mansion is taken to mean “spreading”, like a net. Associated with festivities, such as after a good hunt (game collected for a feast). As it was customary to bring presents on such occasions, this mansion indicated gifts/presents.

Right conduct is rewarded. It brings harmonious relationships and rewards due to industriousness such as promotion and salary increase. Good for family reunions and acquiring new property. It also presages the sickness of the authority figure.

Denebola, Beta Leonis [wikipedia]

Fixed Star Denebola Conjunctions

Ascendant conjunct Denebola: Good-tempered, healthy, gain by industry and marriage, riches, preferment and good fortune attended by many dangers and anxieties through own folly, benefits seldom last, trouble and sickness. [1]

A quarrelsome nature, with a liking for legal action [2]

Charles Dickens 0°10′, Kim Carnes 0°38′, Tom Hanks 0°44′, Louisa May Alcott 0°46′, Roy Orbison 0°49′, Josemaria Escriva De Balaguer 0°49′, Giorgio Baglivi 1°09′, Kurt Cobain 1°10′, Guy de Maupassant 1°22′, Dora Maar, 1°19′, Joan Hammond 1°34′, Kitty Kelley 1°42′, Duke Alfred of Saxe-Coburg 1°49′, Adrien Brody 1°57′ (and Moon),

Midheaven conjunct Denebola: Improved health, fame by help of superiors. [1] Bruce Lee 0°27′

Descendant conjunct Denebola: Dr. Phil McGraw 0°11′

Part of Fortune conjunct Denebola: Josemaria Escrivá De Balaguer 0°28′, Paul Cézanne 1°11′

Sun conjunct Denebola: Honor and preferment with danger, public disgrace and finally ruin, disease, fevers and acute ailments. [1]

Amy Winehouse 0°06′, Giorgio Baglivi 0°58′, Prince Harry, Duke of Sussex 1°33′

Moon conjunct Denebola: Honor and preferment among the vulgar but final disgrace and ruin, violent disease of vital organ, blindness and injuries to the eyes, accidents, losses through servants, domestic quarrels, temporary separation from marriage partner. If at the same time Saturn or Mars is with Algol, death by sentence. [1]

Donato Bilancia 0°15′, Leo Varadkar 0°24′, Marie Dressler 0°30′, Tyrone Power 0°36′, Bill Cosby 0°56′, Serena Williams 0°57′, Anne Heche 1°01′, Gregory Godzik 1°08′, Bobby Brown 1°14′, Marvin Gaye 1°26′ (and Neptune), Robert Redford 1°30′, Robert Hooke 1°31′, Adrien Brody 1°34′ (and Ascendant), Emmanuel Kant 1°34′, William Wordsworth 1°37′, Louis XV of France 1°38′, Susan Miller 1°59′

Mercury conjunct Denebola: Many losses through agents or servants and through writings, loss of one of the family through malignant or contagious disease. [1] Amy Winehouse 1°38′

Venus conjunct Denebola: Strong passions, led astray early in life, ruined through love affairs. [1]

Giorgio Baglivi 0°08′, Robert De Niro 0°19′, Guy de Maupassant 1°35′, Kim Kardashian 1°44′

Mars conjunct Denebola: Bitter, vindictive, cruel, unpopular, loss of position and public disgrace. [1]

This causes slight lesions in the lungs giving the native a burning sensation. The lesions and tiny cuts can become clogged due to colds or smoking and the lungs begin to deteriorate. Wrapping a cloth containing warmed spearmint herb would be very beneficial. Herbs have a great healing energy that can be absorbed by the body. [5]

Jeff Bridges 0°08′, Ernest Hemingway 0°20′, Guy de Maupassant 0°58′, Jay Leno 1°15′, Barack Obama 1°29′, Pablo Escobar 1°54′, Britney Spears 1°55′

Jupiter conjunct Denebola: Pride, hypocrisy, disappointed life, troubles abroad or through relatives, secret enemies, danger of imprisonment or death by sentence. [1]

Yoko Ono 0°00′, Sid Vicious 0°54′

Saturn conjunct Denebola: Critical, always complaining, many enemies, loss through servants and thieves, domestic sorrow, wife afflicted or children mentally unsound or deformed. [1]

There is a weakness in the lungs causing fluids to accumulate. A congestion of the lungs occurs that can also affect heart, resulting in a sluggish heartbeat. This can be painful but it continues as these individuals are not aware there is a problem at this point. Usually they are the ones who smoke and who cough frequently. The dull, aching pain in the chest that they feel is more often than not blamed on the heart, but the problem is in the lungs. If the problem is not taken care of, they have a change of attitude toward others. They become impatient and make unusual demands on others. The herb chamomile is excellent for the lungs and should be taken daily. [5]

Dr. Phil McGraw 0°00′, Jeff Bridges 2°02′

Mars and Saturn conjunct Denebola: This point would cause considerable deterioration of the lungs. These persons would be coughing up blood and debris. Tuberculosis is a typical ailment at this point. This can be considered karmic as they would have to suffer for a long time in order that they have a change of attitude, something brought from a past life. All combinations of the herbs should be taken by those who have this conjunction on this degree. [5]

Uranus conjunct Denebola: Subject to fits, idiotic, insane, and sometimes violent, sharp and cunning, may commit murder during insanity. [1]

Pierre Laval 0°20′, Pamela Anderson Lee 0°23′, David Cameron 0°28′, Nicole Kidman 0°38′, Martin Bryant 0°40′, John Maynard Keynes 0°45′, Bill Shorten 0°45′, John Wayne Bobbitt 0°47′, Benito Mussolini 0°52′, Christopher Pyne 1°27′, Julio Bocca 1°30′, Heidi Fleiss 1°31′, Coco Chanel 2°00′, Franklin D. Roosevelt 2°04′, Gordon Ramsay 2°04′, Kurt Cobain 2°05′, James Joyce 2°08′.

Neptune conjunct Denebola: Disagreeable, ingenious, clever, sarcastic, bitter in speech, domestic quarrels, accidents and sickness in early life, death in middle age by an accident or lingering illness. [1] Anthony Hopkins 0°22′, Marvin Gaye 0°38′ (and Neptune), Pope Francis I 1°46′

Pluto conjunct Denebola: Celine Dion 0°07′, Timothy McVeigh 0°39, ′Kurt Cobain 1°22′, John Wayne Bobbitt 2°10′

North Node conjunct Denebola: Marcel Marceau 0°28′, Marie Antoinette 0°59′

South Node conjunct Denebola: Adele 0°09′, Donald Rumsfeld 1°42′, Rihanna 1°43′


Ships of the U.S. Navy, 1940-1945

ADs provide DDs and DEs with mobile base and repair facilities, supplying fuel, ammunition and other stores.

Melville Class:

  • Displacement: 6,748 tons (full load)
  • Length: 417'3"
  • Beam: 54'4"
  • Draft: 22'
  • Speed: 13.5 knots (max) 9 knots (econ)
  • Armament: 2 5"/51 4 3"/50 DP 2x2 40mm 8 20mm
  • Complément:
  • Turbine engines, single screw, 4,000 h.p.
  • Built by New York Ship, Camden

Dobbin Class:

  • Displacement: 12,450 tons (full load
  • Length: 483'10"
  • Beam: 61'
  • Draft: 24'2"
  • Speed: 13.5 knots (max) 9 knots (econ)
  • Armament: 4 5"/38 DP 4x2 40mm 6x2 20mm
  • Complément:
  • Geared turbine engines single screw 7,000 h.p.
  • Built at Philadelphia & Boston Navy Yards

Black Hawk Class:

  • Displacement: 8,900 tons (full load
  • Length: 420'2"
  • Beam: 53'10"
  • Draft: 19'9"
  • Speed: 11 knots (max) 10 knots (econ)
  • Armament: 4 3"/50 DP 2x2 40mm 16 20mm
  • Complément:
  • Reciprocating engines single screw, 3,400 h.p.

Altair Class:

  • Displacement: 10,000 tons (full load
  • Length: 423'9"
  • Beam: 54'3"
  • Draft: 20'
  • Speed: 10.5 knots (max) 8.4 knots (econ)
  • Armament: 4 3"/50 DP 4x2 40mm 6x2 20mm
  • Complément:
  • Geared turbine engines single screw, 2,500 h.p.

Dixie Class:

  • Displacement: 17,176 tons (full load)
  • Length: 530'6"
  • Beam: 73'3"
  • Draft: 25'
  • Speed: 18.5 knots (max) 12 knots (econ)
  • Armament: 4 5"/38 DP 4x2 40mm 23 20mm (2 3-pdr on AD-15)
  • Complément:
  • Geared turbine engines twin screws 11,300 h.p.
  • Built at New York Shipbuilding Co.

Cascade Class:

  • Displacement: 16,700 tons (full load)
  • Length: 529'6"
  • Beam: 73'4"
  • Draft: 26'
  • Speed: 16.5 knots (max)
  • Armament: 2 5"/38 DP 3x2 40 mm 12 20mm
  • Complément:
  • Geared turbine engines single screw 10,000 h.p.

Hamul Class:

  • Displacement: 14,900 tons (full load)
  • Length: 492'
  • Beam: 69'6"
  • Draft: 25'
  • Speed: 18 knots (max) 10 knots (econ)
  • Armament: 1 5"/38 DP 4 3"/50 DP 2x2 40mm 8-22 20mm
  • Complément:
  • Geared turbine engines single screw 8,500 h.p.

Return to HyperWar: World War II on the World Wide Web Last updated: 7 December 2006


Voir la vidéo: El día que conocí a la Hiedra SIN MÁSCARA. HISTORIA


Commentaires:

  1. Hegarty

    Il y a quelque chose. Maintenant, tout est devenu clair pour moi, merci beaucoup pour l'information.

  2. Moran

    Je dirais sur la monumentalité, la grandeur de certaines parcelles. Et je l'appellerais - réel non filtré. Pour moi, la beauté c'est encore autre chose : la meilleure, la plus pure, l'élue, qui fait trembler et s'émerveiller. Vous pouvez trouver de la beauté dans tout, mais tout dans une foule n'est pas beau. A MON HUMBLE AVIS.

  3. Varek

    Vous pouvez parler sans fin sur cette question.

  4. Bern

    Vous n'êtes pas correcte. Je propose d'en discuter. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.



Écrire un message